maroc insolite


Il s’est levé au chant du muezzin et n’a pas touché au pain dans la cuisine; c’est qu’il lui faut nourrir ses enfants sans manquement, s’assurer qu’ils deviennent forts et grands.

Il a bu un peu du lait de leur chèvre et mâchouillé le reste sur le bord de ses lèvres; puis il a compté les bouteilles de cette boisson étrange, étrangère.

Il a saisi le cageot sans dire mot, ignorant le couteau dans son dos; c’est qu’il faut préserver la mule, cette vieille somnambule, pour des tâches autrement plus ardues.

Il a marché plus d’une heure sans un mot, s’émerveillant encore des couleurs au jour nouveau; terre ocre ou poussière, pierres grises et bleues, quelques genévriers et des buissons secs…

Inspiration. Expiration. A l’unisson de ses pas solides accompagnés par quelques papillons.

L’air des montagnes est aujourd’hui mutin et lui a porté son chant cristallin longtemps avant qu’il aperçoive enfin ses crachats vifs et soudains.

Il pose le cageot dans le fougueux galop du petit ruisseau; dans quelques minutes, les bouteilles de verre seront aussi froides que la neige mère.

Elle vient de bien loin, de si haut, cette eau vive et gaie de s’être libérée des sommets glacés. Son chant sera la musique lancinante de sa longue attente.

trek dans le Massif du Toubkal, Maroc, juillet 1996

5 octobre 2008

les articles de Pandora sur son trek en Inde m’ont incitée à chercher mes photos de ma randonnée au Maroc, et que je me suis retrouvée à avoir envie d’en parler …
Pandora, Muse Première!   😉

.

.

10 avril 2010
(précédemment posté le 5 octobre 2008)

18 commentaires

  1. Posté le 5 octobre 2008 à 22 h 13 min | Permalink

    Une boisson que ses enfants ne doivent boire qu’exceptionnellement mais que les joyeux trekkeurs en manque peuvent se procurer chez lui…
    Et après tout tant mieux si ça lui permet de vivre et de nourrir sa famille 😉

    répondre

    mariev répond:

    Je ne sais fichtrement pas, Pandora … j’avais été assez embarrassée, en fait
    D’un côté, oui, si ça peut faire vivre sa famille … mais ça veut dire alors que les moyens traditionnels de subsistance ne suffisent plus, pourquoi?
    D’un autre côté, non, je rejette le monopole, l’hégémonie occidentale mercantile, vive la différence et le dépaysement!
    J’y pense souvent à ce bonhomme

    répondre

  2. Posté le 5 octobre 2008 à 22 h 16 min | Permalink

    Quand j’ai vu la photo j’étais sûre que ton écrit se passait sur les pentes du toubkal! Souvenir inoubliable d’un tajine au creux de la nuit marocaine dans le refuge, avant le sommet quelques heures plus tard!
    Merci grand pour ce souvenir, ces odeurs, ces visages de paysans qui nous offraient la seule chose qu’ils avaient: du thé brûlant!
    Baisers Mariev.

    répondre

    mariev répond:

    Eh! eh! nous n’avons pas le même souvenir, point de délicieux tajine, nuit atroce, ascension ratée pour ma part …. je raconterai

    Mais je suis heureuse que cela ravive en toi du beau, du bon, du chaud

    répondre

  3. Posté le 5 octobre 2008 à 23 h 14 min | Permalink

    C’est chouette les voyages… et c’est chouette les rencontres qu’on y fait :)

    répondre

    mariev répond:

    Chouettes … et déstabilisantes, et interpellantes

    répondre

  4. Posté le 5 octobre 2008 à 23 h 19 min | Permalink

    Beau texte, et belles photos. Cette caisse rouge et si connue dans ce paysage, belle pub !

    répondre

    mariev répond:

    J’avais trouvé ça incongru, presque indécent mais avec la même réaction que Pandora : si ça peut améliorer le quotidien…n’empêche, trop bizarre …

    répondre

  5. Posté le 6 octobre 2008 à 1 h 07 min | Permalink

    Merci à vous DEUX, alors !!!

    Excellent, Mariev, merci pour le trek !!!

    répondre

    mariev répond:

    My pleasure 😉

    répondre

  6. Posté le 6 octobre 2008 à 8 h 13 min | Permalink

    Joli texte.
    Dommage qu’il y en ait partout de ce coca sucré!
    La feuille de coca, au départ, c’etait pour aider les Andins à supporter l’altitude. C’était une plante médicinale!

    répondre

    mariev répond:

    Ah … intéressant, le petit lien que tu viens de créer, puisque nous étions entre 2500 et 3000 mètres d’altitude (et que je galérais jour après jour, n’arrivant pas à m’adapter correctement à l’altitude)
    Mais c’est vrai, dommage qu’il y en ait partout …

    répondre

  7. Posté le 6 octobre 2008 à 8 h 49 min | Permalink

    c’est beau, normal, c’est du mariev…

    non, en fait, c’est plus que celà,
    je goute la légère acreté du lait de chèvre
    la douleur dans le dos je l’ai aussi
    la marche dans ces chemins de terre et de pierre, j’ai l’impression de l’effectuer moi-même
    les parfums des genévriers, hmm! ça sent bon
    et cette eau qui descend de la montagne, chut! laissez moi écouter sa chanson cristalline…

    pourtant …

    pourtant, je ne connais pas le maroc,
    je n’avais jamais entendu parler du toukbal,
    je n’ai jamais fait de trek à la rencontre des chemins et des gens

    merci pour ce magnifique petit voyage!

    répondre

    mariev répond:

    Je suis heureuse que ce texte provoque en toi des émotions, des sensations, ce que tes propres textes parviennent à créer en moi quand je les lis … 😉

    répondre

  8. Posté le 6 octobre 2008 à 11 h 07 min | Permalink

    C’est vrai que cette caisse de coca est surprenante dans ce paysage, pour le même prix je crois que j’aurais préféré un thé glacé, je veux dire quelque chose de plus local. à quand l’ouverture d’un macdo sur les sentiers de randonnées ?

    répondre

    mariev répond:

    Ben voilà, c’est ça, si tu pousses le raisonnement, ou la situation un tout petit peu plus loin … tu te retrouves avec MacDo à 4000 mètres au détour d’un sentier
    Moi, ça me choque, ça me trouble (je pars en voyage pour oublier ce genre de paysages), ça me … bon, voilà

    répondre

  9. fabien
    Posté le 6 octobre 2008 à 12 h 50 min | Permalink

    Bonjour Mariev,

    J’espère que les copies sont fnies et que les résultats sont bons !

    Merci pour cette rencontre.

    Bise

    répondre

    mariev répond:

    Nan … les copies sont pas finies, c’est le cauchemar…!
    Bise à toi et bonsoir!

    répondre

  10. Posté le 6 octobre 2008 à 13 h 21 min | Permalink

    Ola, il y en a des bizarreries dans le monde.
    Quand des représentations se recontrent plus ou moins heureusement.
    Quelques anectodes se bousculent dans ma tête pour se laisser raconter au détour d’une page virtuelle. J’y viendrai.
    L’interaction des êtres. Ici ou là.
    :)

    répondre

    mariev répond:

    Là, c’est moyen heureux, en fait, je trouve, je sais pas … un peu d’amertume à chaque fois que j’y repense
    J’attends tes anecdotes avec impatience!

    répondre

  11. Posté le 6 octobre 2008 à 14 h 50 min | Permalink

    tu as bien fais de chercher,car mes yeux,on voyagés d’une avec tes mots,de deux,avec tes photos.
    J’adore la derniere le decalage,je ne sais si tu saisie ce que je veux dire.
    Je te remercie de ta presence chaques jours….sincerement,je ne sais si c’est naturel ou forcé mais je te dis « merci »

    répondre

    mariev répond:

    Le décalage, tout à fait …
    Euh, B., je ne me force jamais … pour quoi faire? Tu vois bien d’ailleurs que je ne commente pas forcément tout chez toi … ou ailleurs, d’ailleurs

    répondre

  12. Marcovaldo
    Posté le 6 octobre 2008 à 15 h 23 min | Permalink

    Très bon article, rien ne manque, bravo !

    Bel après-midi !

    répondre

    mariev répond:

    Merci à toi, Marco!

    répondre

  13. Posté le 6 octobre 2008 à 16 h 26 min | Permalink

    Dans la plupart des treks himalayens on trouve du coca cola partout et c’est à la limite bien joué de la part de la marque qui l’a bien implantée (en Afrique aussi d’ailleurs) comme on trouve d’ailleurs des mars, twix ou bounty même à 4500 mètres d’altitude dans un lodge sur les grands circuits de trek. Je ne bois pas de coca parce que c’est du sucre et que c’est pas bon pour mes kilos (par contre les barres chocolatées… oui je sais c’est pas bon non plus ;-)) mais en tout cas ce commerce fait vivre des gens avec notamment dans la région de l’Anapurna le prix du coca qui grimpa avec l’altitude pour payer le portage, humain dans ce cas.
    Au bout du compte, ce sont des gens qui peuvent ainsi ramener l’argent qu’ils n’ont pas perdu au jeu à leur famille.
    En ce qui concerne la coca et le mal des montagnes, on peut apparemment prendre des granules homéopatiques en prévention en commençant une bonne semaine avant de monter… Je n’ai jamais essayé 😉
    Voilà j’ai été longue. Merci pour le lien mais je ne suis pour rien dans tes photos, tu n’as pas besoin de muse ;-))

    répondre

    mariev répond:

    Oui, mais on peut se demander s’ils ne pourraient pas commercialiser plus « local », comme le dit jlm : du thé glacé par exemple
    Je ne comprends pas l’allusion au jeu : ils jouent beaucoup?

    Pour l’altitude, déjà faudrait que je me remette vraiment en forme, après on verra!
    Non, tu n’es pour rien dans les photos et ce qu’elles m’ont inspirée, mais j’aime bien dire d’où me vient une idée quand c’est intéressant 😉 – Et j’aime bien te faire de la pub, « parce que tu le vaux bien »!!
    😉

    répondre

  14. Posté le 6 octobre 2008 à 20 h 40 min | Permalink

    Et tu as eu raison de suivre le fil de cette inspiration. Ton texte nous apprend le respect pour cet homme.

    répondre

    mariev répond:

    Oui, aussi, absolument
    Jamais je ne critiquerai l’homme qui fait ce qu’il faut pour vivre, lui et sa famille
    Mais alors, en revanche … certaines grosses boîtes monopolistiques …

    Francine, je néglige ton blog!

    répondre

  15. Posté le 7 octobre 2008 à 13 h 29 min | Permalink

    Sympathique de nous emmener avec toi au gré de tes vers… je trainerai bien encore un peu dans le coin moi ^^

    répondre

    mariev répond:

    Ah … voyager … traîne, traîne, mais je te préviens, les montées sont rudes!

    répondre

  16. Fabien
    Posté le 7 octobre 2008 à 16 h 53 min | Permalink

    Bon, et bien alors je te souhaite du courage ?

    Allez, je t’envoie une pensée revigorante, cela marchera surement mieux.

    ça y est. Elle est partie.

    répondre

    mariev répond:

    Elle est bien arrivée! Merci

    répondre

  17. Posté le 11 avril 2010 à 18 h 49 min | Permalink

    Très joli « récit »…je crois avoir vu une photo ..chez Bottle EN COM….peut être ? ou rêvé- je ….bisounette :)

    répondre

    mariev répond:

    Nan, tu as une mémoire extraordinaire! Je ne me souviens plus en quelles circonstances, mais en effet, je l’avais utilisée pour illustrer un propos chez la Bouteille 😉
    « Sensations » plutôt que « récit … Je ne sais pas raconter d’histoires. Besos!

    répondre

  18. Posté le 11 avril 2010 à 20 h 49 min | Permalink

    Eh bien , je connais le Maroc …sa misère et ses anachronismes …et plein de gens , là – bas …
    En tous cas , tu as très bien  » résumé  » un pays par cette prose rythmée et ces assonnances …non , pas poésie , mieux que poésie …

    répondre

    mariev répond:

    Cette rencontre m’a complètement déstabilisée. Ecoeurée d’être poursuivie par ce que je fuis, tiraillée face aux besoins et nécessités de base de n’importe quel homme … face à ces « besoins » créés par notre société occidentale. Merde, un probable éleveur transformé en vendeur de Coca … les boules …

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green

Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /home/lestoilew/sur-les-chemins/wp-content/plugins/sweetcaptcha-revolutionary-free-captcha-service/library/sweetcaptcha.php on line 81

Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: unable to connect to www.sweetcaptcha.com:80 (php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known) in /home/lestoilew/sur-les-chemins/wp-content/plugins/sweetcaptcha-revolutionary-free-captcha-service/library/sweetcaptcha.php on line 81