comme à la tivi!!!

J’ai vécu l’autre jour une petite scène digne d’un feuilleton télé ou d’un bon film d’action, avec, dans le rôle principal, ME, alias Bridget Jones, alias Lapuce et alias Lulette sur une autre plateforme de blogs, aucune de ces multi-personnalités n’étant a priori envisageable dans ladite scène, et, dans le rôle secondaire, la porte de la chambre, alias the bedroom door, alias la porte de la Félicité, alias la soeur de Morphée, aucune de ces multi-personnalités ne permettant d’imaginer une seule seconde que ladite porte est blindée, ni même en bois massif.

En revanche, ladite porte avait une serrure avec une clé dedans depuis que les locataires avaient mis des serrures avec des clés dedans partout à l’intérieur de la maison : le truc qui me paniquerait presque figurez-vous. Je déteste l’idée que l’on puisse s’enfermer à clé dans l’une des pièces de ma maison, ça m’angoisse, cherchez pas.

Mais en fait, l’anecdote n’a rien à voir avec ça, même si je l’ai cru quelques minutes …

… le temps de défoncer la porte …

Ouiiiiii!

Si! Si!

Mais … comment fut-ce possible?

Eh bien lorsque je quitte la maison, qu’il fait beau et chaud, il m’arrive de laisser la porte-fenêtre du bas ouverte afin qu’Ursule le Chien puisse gambader dans l’herbe fraîche et verte de la prairie, chasser le varan, le ptérodactyle, le stegosaurus ou le têtard, et siester ensuite au frais. Ce faisant, je me dois de protéger chaussures, culottes et chaussettes ainsi que les oreillers dont il fait depuis peu une étonnante utilisation classée X (l’âge?), et je ferme donc toutes les portes à l’étage.

Je claquai la porte de la chambre, dévalai les escaliers pour partir au rendez-vous dont je ne savais plus s’il était à 19h15 ou 19h45, remontai les escaliers en courant pour aller chercher un livre dans le cas où le rendez-vous était à 19h45, me précipitai sur la porte avec tout l’élan de ma jeunesse, de mon dynamisme, de mon empressement stressé, et évitai de justesse de me briser le nez, que j’ai proéminent, et d’écrabouiller ma poitrine, que j’ai volumineuse, car la porte ne s’ouvrit point. La poignée pendait dans le vide et la porte était bloquée.

L’espace d’une seconde, j’ai considéré que je pourrais régler cela plus tard, mais cette histoire de porte bloquée et de pièce inaccessible a dû me paniquer un petit peu, et très froidement, je décidai de l’ouvrir, si possible vite et bien.

Ce que je fis en moins d’une minute et en cinq ou six coups de pied particulièrement déterminés et très précis, sans claquage de ligaments ni fracture du gros orteil, pas même deux gouttes de sueur.

Genre Petit Scarabée, voyez?

Ou comme le monsieur à la fin de cette courte vidéo.

Ben si …

Je suis arrivée très en avance à mon rendez-vous avec l’assurance renouvelée que « Quand on veut, on peut« , et une légère inquiétude tout à coup quant à la possibilité qu’il y ait eu un intrus dans ma chambre qui avait fermé la porte en cassant la poignée, puis l’horrible pensée soudain que désormais, Ursule pouvait accéder aux oreillers…

*

*

Les explications techeniks : le ressort du penne était cassé

Les conséquences : non, pas de réparation prévue, d’abord ça se voit même pas, parce qu’en plus, j’ai fait ça telle une dentellière!

*

*

9 septembre 2012

10 commentaires

  1. Posté le 9 septembre 2012 à 21 h 47 min | Permalink

    pauvre porte ! 😛
    Mais c’est tellement bien raconté 😀

    répondre

    mariev répond:

    Je sais que je suis souvent atteinte d’anthropomorphisme mais là, vois-tu … zéro pitié pour la porte, c’était elle ou moi (comme avec les fourmis qui envahissent à nouveau mon salon, d’ailleurs = à mort!) 👿
    Aucun regret, surtout si on s’en amuse! 😉
    Et ton blog OB, tu sais qu’il va bientôt migrer vers la nouvelle plateforme qui est une horreur? Tes contenus sont sauvegardés?

    répondre

  2. Posté le 12 septembre 2012 à 10 h 36 min | Permalink

    Morte de rire ! Et puis l’idée m’est venue que si tu t’étais plutôt trouvée de l’autre côté de cette porte, il aurait sans doute été plus difficile de l’enfoncer !
    « … une prof retrouvée presque morte de soif dans sa chambre pendant que son chien survivait en mangeant tous les oreillers de la maison… »

    répondre

    mariev répond:

    oh my god, tu sais que je n’avais même pas envisagé l’autre possibilité??!?!! J’en fais une mini crise d’angoisse tandis que je t’écris! Mais j’ai du coffre : mes hurlements stridents auraient vite fait d’ameuter les voisins (n’importe lesquels!!)
    Ursule ne mange plus les coussins, il …. comment dire … il les « honore » … 😆

    répondre

  3. Posté le 16 septembre 2012 à 18 h 52 min | Permalink

    tu écris super bien!! C’est comme si on y était!! Alors?? Les oreillers?

    répondre

    mariev répond:

    Merci!

    Les oreillers sont sains et saufs, d’abord parce que ma démonstration de kung-fu a effrayé le poilu qui, en plus, avait un début de sciatique … Ouf!!!

    répondre

  4. Posté le 16 septembre 2012 à 19 h 21 min | Permalink

    Pauvre bête….

    répondre

    mariev répond:

    Meuh non, après une bonne piqûre et des câlins-massages de sa maîtresse, le loustic « joue » désormais beaucoup avec un seul et unique énorme coussin boudin destiné à stopper les courants d’air. Tout va bien!

    répondre

  5. Posté le 16 septembre 2012 à 19 h 40 min | Permalink

    je me doutais bien qu’il n »allait pas etre abandonné !! J’ai un lapin qui me tourne autour en faisant « ongf ongf « et me gratte le bas du pantalon….Il faut que je m’en occupe….

    répondre

  6. Posté le 16 septembre 2012 à 23 h 55 min | Permalink

    Ah ces lapins ! ou lapines tout aussi bien.

    J’eus une lapine naine du doux nom d’Arsouille qui vécut vieille mais est hélas morte courant 2000 sans connaître le 21ème siècle.

    Outre diverses bêtises (se ménager un abri dans l’arrière du canapé, déchirer autant qu’elle pouvait les papiers peints de toutes les pièces – en gros la hauteur maximale qu’elle arrivait à dévaster était de 50 cm -, crotter dans des endroits bizarres, uriner – c’est nettement pire – de même, etc.), elle raffolait d’un jeu : je regardais la télé tranquille en chaussons légers et pieds nus, et tout d’un coup je sentais comme un chatouillis sur mes talons, c’était mon Arsouille qui venait me faire un petit coucou avec ses moustaches.

    Le saviez-vous ? Un lapin c’est un non-violent, une sorte de Gandhi quoi. Elle avait décidé que l’intérieur de la maison était interdit aux chats du jardin s’en réservant l’usage exclusif. Comment faire ? Gandhi vous dis-je ! Lui s’étendait sur les voies de chemin de fer, elle, elle s’étendait devant la porte d’entrée : aucun chat n’osa jamais rentrer !

    répondre

  7. Posté le 19 septembre 2012 à 10 h 51 min | Permalink

    je viens de lire ton commentaire!! Je ris!! Quelle Arsouille, celle là!! Je l’imagine étendue devant la porte!!! Une vraie terreur, dis donc!!

    J’ai eu deux lapines avant mon lapin. La 1ere , une « belier » adorable, un vrai chat, Mirabelle de son petit nom!! La deuxieme,Poulishka (nom donné par ma fille…qui faisait du Russe à l’époque LOL) adoptée un peu après , une peste!! Un peu comme ton Arsouille pour ce qui est des c……..! Elle a tout appris à son ainée!! Resultat, plus de calins avec ma lapine, celle là pas moyen de la saisir.Et que de degâts!! papiers, fils (internet out!!) pipis et cacas et veux tu en voilà, partout!! Il fallait que je relave tous les jours mon appartement…Maniere de faire le menage…Et puis Poulishka est devenue agressive et a pris Mirabelle pour un défouloir..J’etais malade à ce moment là et je n’ai pas réagi assez vite. ..Ma pauvre Mirabelle, ce qu’elle a pris!! J’ai donné Poulishka à quelqu’un qui cherchait une femelle pour son mâle…Elle a eu deux portées (minimum, ensuite je ne sais plus) ..Et ma Mirabelle, en bonne maso qu’elle était a commencé à s’ennuyer….Alors je l’ai aussi donnée , à la même personne…Peut etre a t elle eu des petits? Elle me manque même si je sais que c’etait la meilleure des solutions.Elle avait besoin d’etre avec d’autres.Et puis maintenant, elles ne doivent plus être de ce monde…

    Je ne referais plus des betises comme j’ai pu en faire.Avoir un lapin est bien plus difficile qu’un chat.

    répondre

  8. Posté le 19 septembre 2012 à 11 h 01 min | Permalink

    Ta description des bêtises des tiennes m’en rappelle une d’Arsouille :

    Comme chacun sait les incisives d’un lapin sont fort coupantes (même qu’une fois elle a pris mon doigt pour une carotte !). Un jour elle a décidé de mordre dans un fil électrique : couic le fil, plus efficace qu’une paire de tenailles ! Heureusement pour elle, elle a opéré du « bon » côté de l’interrupteur et la lampe était éteinte…

    PS pour ceux qui n’ont pas l’expérience : la crotte de lapin c’est pas grave, un coup de balayette ou d’aspirateur et c’est fini. Par contre, le pipi de lapin quest-ce que ça pue !
    Et là les chats sont pires : les deux puent…

    :-)

    répondre

  9. Posté le 19 septembre 2012 à 13 h 39 min | Permalink

    j’enlevais les crottes et lavais tout de suite, sans attendre le lendemain par exemple.Mais avec mon Pilou, mon mâle, pas de soucis.Quand il ne connait pas un endroit il le marque mais ensuite fini.Et il peut rester des heures à se faire papouiller sur le canapé, pas une crotte ou un pipi!! ouf!

    répondre

    mariev répond:

    Eh beh merci! Vous m’avez fait bien rire avec toutes ces histoires de lapins!

    Tant qu’il y aura Ursule le Chien, y’aura pas d’lapin! Il m’en ramène des pauvres petits de ses vadrouilles en campagne alors … hein ….

    Très belle journée à vous deux!

    répondre

  10. Posté le 20 septembre 2012 à 22 h 09 min | Permalink

    En fait, les histoires que j’ai racontées sur Arsouille font partie d’un projet d’une série d’articles sur mon blog dont le titre général sera : Boules de poils.

    Sauf que ce projet a déjà plus d’un an ! J’ai été tellement mal fichu tout cet Automne et cet Hiver que je n’arrivais plus à rien. Rien écrire entre autres.

    Cet été me suis surtout occupé du transfert OB -> EB et là je recommence doucement.

    Avec un peu de chance cette série d’articles (et plein d’autres en projet dans ma petite caboche) arriveront dans les semaines prochaines.
    Quant aux boules de poils, croyez moi en un peu plus de 60 ans j’en ai connues pas mal !

    Bizatousse (et à toutes).

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green

Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: unable to connect to www.sweetcaptcha.com:80 (Connection timed out) in /home/lestoilew/sur-les-chemins/wp-content/plugins/sweetcaptcha-revolutionary-free-captcha-service/library/sweetcaptcha.php on line 81