empreinte de mammouth


Je suppose que comme pour moi, votre conscience écologique ne s’est pas réveillée le jour où on a commencé à en parler, où est sorti le film d’AlGore ou encore au moment du Grenelle de l’Environnement.
C’est d’abord et avant tout, notre contact avec la nature qui nous souffle, en petites brises ou violentes bourrasques, que sans elle, nous ne sommes rien. C’est une première visite dans un potager pour cueillir des fraises, les roulades dans l’herbe, une baignade dans l’océan, une promenade un peu ardue sur le flanc d’une colline ou d’une montagne, un pique-nique dans une pinède au lourd parfum de résine … qui nous « enseignent » que tout ce qui nous entoure et ne « parle » pas, ne « pense » pas, est doté d’une formidable énergie qui ne nous quitte jamais ; la Nature est toujours là, tout contre nous, chaude ou froide, brutale ou douce, piquante ou soyeuse, généreuse ou terrible …
Outre la capacité de notre cerveau à apprendre des faits (photosynthèse, cycles naturels, reproduction), à observer et déduire, nos cellules détiennent un « savoir » archaïque quant à notre place dans l’univers et aux liens intimes entre nous et le reste  –  l’eau, la terre, le feu, l’air, la vie, la mort, poussière tu retourneras poussière, humus ..

En plus de tout cela, j’ai vécu la chasse anti-gaspi du milieu des années 70 de manière aigüe : Papa nous a bien tout martelé dans la tête, et je ne quitte plus jamais une pièce sans avoir éteint les lumières ; c’est devenu génétique!

J’ai vite compris qu’un coquelicot n’est beau que dans les champs ou sur les bords de routes.

Mes premiers pleurs terribles, saccadés, irrépressibles … je les ai versés en voyant un reportage sur la Mer d’Aral.

Mais j’ai malgré tout mis un certain temps à mesurer combien chacun de mes gestes quotidiens pouvaient avoir une incidence parfois désastreuse sur ce qui m’environne … et me fait vivre ; aujourd’hui encore, je ne pense pas être au fait de tout ce qu’il faudrait faire / ne pas faire pour assurer la bonne marche de la nature, mais j’ai commencé d’intégrer pleins de petites choses en tenant raisonnablement compte des contraintes … parce qu’encore une fois, il ne s’agit pas de retourner dans la grotte, la peau d’Ursule sur mes hanches et un arc dont je ne saurais d’ailleurs que faire, vu que je suis assez nulle (par contre, je m’en sors très bien avec un flingue … misère!)

Tout ça pour vous dire que depuis quelque temps, la notion « d’empreinte écologique » apparaissait dans mon vocabulaire et mes pensées. J’ai fini par me décider à aller y voir de plus près, et je me suis retrouvée avec la possibilité de la calculer sur trois sites différents.
agir21
WWF France
La Cité des Sciences

Par chacune de nos activités, de la plus basique et quotidienne (manger, faire pipi, écrire ..) à la plus exceptionnelle (partir en voyage, se payer un chouette resto …), nous consommons des ressources naturelles.
Notre empreinte écologique est une estimation de la superficie dont la terre a besoin pour subvenir à nos besoins individuels. Elle est calculée en hectares (= 2 terrains de foot)
Les moyennes actuelles sont les suivantes :
Un Européen mobilise 5 ha
Un Américain mobilise 10 ha
Un Africain mobilise 1,1 ha
Un Français mobilise 5,6 ha
L’empreinte écologique considérée comme « soutenable » en tenant compte de la démographie mondiale galopante est évaluée à 1,8 ha.

Les questionnaires élaborés pour calculer son empreinte écologique portent sur la nourriture (proportion de viande / poisson, et de légumes frais locaux et de saison dans l’alimentation), l’habitat (superficie, énergie, isolation…), les transports (mode, type de véhicule, kilométrage …) et la consommation (papier blanc ou recyclé, gestion des déchets..)
Puis des conseils nous sont prodigués pour réduire notre empreinte.

Mes résultats :
agir21 : (12 questions)  => 5,95 ha ; il faudrait 4,5 planètes si tout le monde consomme comme moi
WWF France (11 questions)  => 5,1 ha; il faudrait 3 planètes
Cité des Sciences (18 questions)  => 5,2 ha ; il faudrait 2,9 planètes

Inutile de vous dire ma déception, mon humiliation même, au regard des efforts que je fournis!
Quoi … pour le coup, je suis verte!

Tel quel, ce genre d’outils ne devrait pas exister sans subir une sacrée amélioration  – Ouais, j’ai les boules –   Le questionnement est bien trop bref et simpliste par rapport aux nombreux facteurs qui déterminent réellement notre empreinte. Je l’ai quand même en travers, alors que je fais déjà pleins de petits trucs (refus de publicités dans ma boîte, eau, compost, jardinage bio, potager, noix de lavage pour remplacer lessive+adoucissant, produits ménagers et rares cosmétiques, bio ou faits maison, ampoules basse consommation, optimisation de mes déplacements en voiture  –  et je ne ferai pas 10 bornes de plus pour trouver du papier recyclé, c’est stupide!  –  , conduite souple et économique la plupart du temps ) dont quasiment aucun n’est mentionné dans les questionnaires! Et pour les bons conseils prodigués, j’en fais déjà la moitié! Donc, si j’ai bien suivi, il faudrait en fait que je quitte ma maison, que je m’installe en ville pour prendre les transports publics, ou que je sous-loue les chambres vides pour optimiser l’espace et l’énergie consommée, ou bien que je débourse un argent que je n’ai pas pour changer le système de chauffage, améliorer l’isolation, installer des panneaux photovoltaïques (22000 euros, je m’étais renseignée !!), que je ne mange plus de viande …
L’écologie, c’est un de mes « dadas » … mais pas comme ça, pas en me culpabilisant alors que je fais déjà pas mal  –  Ouais … c’est vraiment trop injuste …
J’ose pas imaginer celui qui fait le « test » parce que récemment décidé à s’informer et changer certaines habitudes. PAN sur le bec! La pédagogie est pas terrible, là …

Je veux bien considérer que j’ai l’empreinte d’un mammoutheau, allez … Parce que je sais bien aussi que j’ai encore pas mal de points faibles facilement solutionnables, si, si … Mais comme là, je suis déjà verte, pas envie de tendre le bâton pour me faire battre, non mais …  😉

Je rentrerai dans les détails à l’occasion d’autres articles … car le sujet, là aussi, est vaste et je ne vais pas vous agonir de centaines de lignes de lectures truffées d’informations.
(ouf ! vous l’avez échappé belle !)

Le mammoutheau assez « colère » et un peu vexé vous barrit ses plus cordiales salutations

Sur le sujet « vivre sans pétrole », qui est l’un des problèmes qui nous touche déjà et va nous heurter vraiment vite, voici un lien vers le 2è café-débat de jean-jacques, qui a traité de ce sujet très récemment

*

13 octobre 2008

Un commentaire

  1. commentaires rapatriés
    Posté le 20 mars 2010 à 21 h 10 min | Permalink

    1) Moi aussi, j’ai posté sur un blog un lien vers ce test du WWF. Mon résultat faisait aussi un peu peur… Comme vous le dites justement, ces outils mériteraient d’être bien améliorés. Ils permettent juste de donner une image, assez inexacte, mais qui a le mérite d’exister, de certains aspects de notre pratique, à un moment donné. Ce que j’ai apprécié surtout, ce sont les « résolutions » qu’on vous propose de prendre à la suite du questionnaire. Cela, c’est vraiment utile… peut-être.
    Commentaire n°1 posté par Abellion le 13/10/2008 à 07h10

    => Bonjour Abellion! Je l’avais vu, ce post, il a semé la dernière petite graine qui m’a fait chercher plus avant sur ce concept d’empreinte écologique
    Mais s’ils donnent une image inexacte … quel intérêt, honnêtement?
    Sommes-nous systématiquement obligés d’être soumis à la question puis évalués et chiffrés (comme dans les pires magazines?) avant qu’on nous explique, clairement et simplement, ce que l’on peut modifier?
    Surtout quand les chiffres peuvent être aussi décourageants pour celui ou celle qui commence à vouloir s’investir?
    Pour les « néophytes », il peut s’avérer assassin : coup d’arrêt immédiat à la bonne volonté au vu de l’infranchissable montagne
    Pour l’amateur, il peut se montrer culpabilisant
    Pour l’amateur éclairé, ses faiblesses apparaissent, donc l’accueil du message est affaibli…
    Bref, non, je ne trouve pas que ce soit un outil très intéressant
    Vous pouvez lire aussi la réponse de jean-jacques, qui en aurait des tonnes à dire mais donne déjà deux exemples « ennuyeux »
    J’ai mis votre blog dans mes favoris persos, histoire de ne pas perdre la trace de ces pierres et de ces chemins que vous (re)tracez pour nous … dans ma région, en plus!
    Belle journée 😉
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 11h40

    2) J’irai voir ce soir pour les tests, mais si j’ai bien compris moi aussi je vais être pénalisée par le fait que je dois me déplacer en voiture pour aller bosser et que j’ai un grand appartement pour moi toute seule…
    Commentaire n°2 posté par pandora le 13/10/2008 à 07h18

    => Une contradiction sous-tend en effet les résultats … vivre en ville permettrait de mieux préserver l’environnement?
    Pour l’heure, quelque chose m’échappe (un gaz?)
    Ici, aucun réseau de bus entre les villages ; des villages à la ville la plus proche, oui… mais alors, il faudrait que je prenne mon vélo pour aller à la gare de cette ville (15 minutes), que je prenne le train jusqu’à mon lieu de travail (15 minutes), que je rallie le collège (10 minutes), sans compter que les horaires des trains ne seront pas à ma botte = total, environ 45 minutes, voire une heure … alors que je mets 15 minutes en voiture
    Une voiture électrique serait l’idéal, mais je suis pas Rockfeller, ou Bernard Arnault …
    Faut faire avec ce qu’on a
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 11h46

    3) Et d’avoir fait 3 gosses qui vont polluer à leur tour, c’est pénalisant ça ?
    Quand je pense qu’avec le téléphone et internet, je pourrais bosser de chez moi comme plein de monde surement, ça ne ferait pas une sacré économie si on s’organisait pour ?
    Commentaire n°3 posté par Godnat le 13/10/2008 à 07h58

    => Pas encore …! 😉
    Y’a plein d’idées possibles … mais je crois qu’il faudrait renforcer le lien entre les personnes … et derrière l’écran ou le téléphone, c’est pas pareil …
    ça dépend de l’activité, bien sûr ..
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 11h48

    4) L’écologie, je nage dedans depuis que mon fils tout petit avait fondé dans notre village un club pour la sauvegarde de l’environnement. Depuis il a fait son chemin, et quand je vais le voir j’apprends car il est, ainsi que sa femme, un puits de science sur le sujet. Et donc ils consacrent leur vie à sauvegarder la planète, entre autres en replantant des arbres (enfin pas eux, ils recherchent les financements Onusiens), pour les fameuses captures de CO2: tu replantes à un endroit de la terre pour que d’autres puissent polluer ailleurs. Et moi quand je vais les voir en avion, car c’est au Mexique, je libère dans l’atmosphère un max de CO2! Ensuite, ils replantent après mon passage dévastateur.
    Commentaire n°4 posté par Annie le 13/10/2008 à 08h42

    => C’est super, ça, un fiston tombé dans la marmite!
    On m’a traitée de « conne » quand j’ai dit que je payais ma « taxe carbone » ( = don à Action Carbone qui finance des projets, partout dans le monde, à base d’énergies renouvelables, par exemple … dont la plantation d’arbres)
    Bravo à vous 😉
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 11h50

    5) Arghhh !!! Je suis en guerre contre l’empreinte écologique, qui est à peu près uniquement un concept marketing . Je pourrais t’en mettre des tonnes, mais le lieu ne convient pas.
    Juste deux choses :
    1/ Il y a des milliers de sites pour te permettre de calculer ton empreinte, dont ceux que tu as cités. J’ai cherché longtemps, par contre, pour trouver un début d’explication sur le fait que, par exemple, manger de la viande ça fait « X » m². On ne dit jamais comment on calcule ce « X », donc après on peut dire ce qu’on veut.
    2/ Ce qui m’a fait bondir et douter de la validité des autres calculs, c’est quand j’ai trouvé que, pour calculer l’empreinte écologique d’une centrale nucléaire, on faisait comme si c’était une centrale à fioul. Bonjour la représentativité !
    Je pense que pour faire passer une bonne idée (l’écologie et l’implication personnelle) il ne faut surtout pas utiliser de mauvaises méthodes, parfois à la limite du mensonge, genre « c’est pour une bonne cause, donc peu importent les moyens ».
    Commentaire n°5 posté par Jean-Jacques le 13/10/2008 à 10h09

    => Ben voilà un premier truc qui m’a gênée : comment on calcule, et quelle est la proportion de tel calcul dans le résultat final?
    Euh en revanche, pour le nucléaire … je ne sais pas trop … baser le calcul sur celui d’une centrale à fioul, c’est comparer des truffes et des champignons de Paris, mais il n’en demeure pas moins qu’une centrale nucléaire, c’est LOIN d’être anodin, ne serait-ce que son « recyclage » le jour où on la ferme … hein?
    Nous sommes donc d’accord sur le fond … pas de mauvais outils pour une bonne cause …
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 11h53

    6) C’est marrant (si on veut) c’est toujours niveau bouffe que je fais pas ce qu’il faut 😛 pour le reste je suis un modèle d’écologie (je n’ai que mes petits pieds pour me déplacer, ou un vélo, par exemple)
    Mais je mange trop :'(
    Mais c’est trop bon de manger :'(
    Cruel dilemne
    Commentaire n°6 posté par Coq le 13/10/2008 à 10h42

    => Bienheureuse sois-tu (quoique … j’ai bien compris que tu aimes manger !) à n’avoir qu’un seul « poste » à traiter, pour moi qui suis confrontée à des dilemmes et des choix à faire à peu près dans tous les domaines …
    Les galinacées … ça mange des graines, d’abord, et quelques vers de terre!
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 11h58

    7) En fait, le principe de base pour calculer l’empreinte écologique, c’est de tout transformer en tonnes de CO². Ca peut déjà se discuter, mais passons.
    Par contre, pour une centrale nucléaire, c’est un contresens : même si on est convaincu de la dangerosité de ces centrales, une chose est certaine, c’est qu’elles émettent beaucoup moins de CO² que les centrales à fioul. Donc le principe de calcul, au moins dans ce cas là, est stupide.
    Commentaire n°7 posté par Jean-Jacques le 13/10/2008 à 12h12

    => J’entends bien 😉
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 18h07

    8) je vais raconter une histoire, inpensable aujourd’hui!
    en cinquième, nous avions un prof d’anglais (si! si! ce n’est pas une blague, mariev) qui s’était persuadé que l’aération de nos jeunes cerveaux étaient indispensables à notre concentration
    donc, nous travaillions toutes fenêtres grandes ouvertes
    sauf que les matins de janvier, à 8 heures, pour éviter de se les peler, il allumait à fond tous les chauffages de la classe
    je ne pense pas que quelqu’un puisse encore avoir cette idée saugrenue aujourd’hui …
    quoique…
    je me suis encore énervé ce matin après un 4×4 …
    Commentaire n°8 posté par une page par jour le 13/10/2008 à 12h39

    => Pfff … c’est bien connu, les profs d’anglais sont zinzins!! (je dis ça en toute connaissance de cause)
    Je crains fort qu’il y ait encore de ces comportements aberrants … Je m’énerve tous les jours après un 4X4 :(
    Mais belle journée à toi!
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 18h10

    9) Si tout le monde pouvait prendre conscience que la terre est en péril. Nous pouvons faire des choses à notre modeste niveau (c’est étrange, je cherche des noix de lavage en ce moment:) ), mais si les puissants, les industriels prenaient EUX la mesure de
    ce qui est en train de pourrir notre planète, tout irait plus vite et dans le bons sens. Hélas, il y a tellement d’enjeux financiers.
    Je veux bien ne pas prendre ma voiture pour faire 2oo m mais je VEUX que les nantis cessent de prendre leur jet privé pour aller passer un week-end aux Bahamas!!
    Bises et merci pour toutes ces infos écolos
    Commentaire n°9 posté par katherine le 13/10/2008 à 13h55

    => Cela commence à bouger côté industriels, sérieusement … mais pas tous, c’est vrai aussi …
    Il serait temps de comprendre que le changement d’activités (de matériaux et de méthodes) continuera à créer du bénéfice (puisque, en produisant davantage de produits bio, intelligants, raisonnés, on crée davantage d’offre et les prix baissent) et peut créer beaucoup d’emplois, en plus!
    Bien sûr que je suis d’accord avec toi sur l’absence d’efforts des gros gros riches … mais j’en connais deux trois qui utilisent cet argument pour ne rien faire non plus … comme si finalement, l’exemple devait toujours venir d’en haut … d’où sort cette drôle d’idée?
    Bise
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 18h14

    10) Oui c’est vrai qu’il y a un manque de précision certain de ces tests, cependant ne soit pas en colère, si tu es consciente de tes efforts et si en plus tu partages avec nous tes idées, l’impact ne peut être que bénéfique ^^
    Bonne journée Mariev
    Commentaire n°10 posté par Jim le 13/10/2008 à 13h56

    => Faire du lien, faire la liane ou le liseron qui se répand partout – mais sans étouffer personne! – … l’idée me plaît bien.
    Mais si, je reste un peu « colère » quand même
    Belle soirée à toi Jim 😉
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 18h16

    11) Vert sévère, sébien !
    Un peu c’est mieux que rien.
    Commentaire n°11 posté par joye le 13/10/2008 à 14h36

    => Ouais, faut que je fasse gaffe à pas virer « vert sévère », et oui, un peu est toujours mieux que rien
    Merci Joye
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 18h17

    12) par curiosité j’ai fait le test, enfin, « les tests ».
    alors :
    agir 21 : 2,18
    WWF : 2,56
    cité des sciences : 5,3
    Bon, pas impressionné sur le coup je me dis que c’est une curiosité, un test stupide, que comme tous les tests c’est toujours un peu foireux parce que ça ne prend pas en compte pleins de paramètres etc.
    Mais une question me taraude, pourquoi c’est à nous de faire des « efforts » ?
    pourquoi ce ne serait pas aux distributeurs ? aux grandes entreprises ? à l’état ?
    un exemple concret :
    dans l’administration on s’emmerde encore à envoyer des tonnes de courriers avec du papier blanc de chez blanc. Pourquoi l’administration ne serait pas obligée a utiliser du papier recycler (comme en allemagne je crois).
    Pourquoi sur nos papiers à entête (toujours dans l’administration) il y a de gros logos et de grosses mariannes en couleur ? on ne peut pas se contenter de monochrome ?
    Pourquoi not’ président veut-il donc se payer un « air force one » quand il dispose déjà des avions de l’armée de l’air ? (on en parle pas beaucoup de cet avion)
    pourquoi not’ ministre de l’écologie se croit obliger de se payer un voyage sur la banquise pour constater la fonte des glaces ? il pouvait pas nous en parler de son bureau cette andouille ?
    des mauvais exemples comme ça il y en a à la pelle quand nous on s’emmerde à trasformer nos bouts de pizza en compost….
    PS : les jeux olympiques à Pekin, une des villes les plus polluées du monde, c’était d’un grandiose !!!
    Commentaire n°12 posté par jlm le 13/10/2008 à 15h32

    => L’écart entre tes résultats est étonnant, tiens … Mais bon, pas impressionnée, comme tu dis
    Je pense que c’est à tout le monde de faire des efforts, et plus souvent qu’on ne le croit c’est les « petits » et les « moyens » qui font bouger des choses ; à force de demander, y’a bien eu des industriels pour aller voir de plus près ce qu’ils pourraient faire ; ils ne sont pas encore assez nombreux, mais bon…
    En revanche, je te suis à 100% dans l’indignation face au grand scandale (je pèse mes mots) de l’inertie de l’Etat et de ses administrations!
    L’école, haut lieu de transmission, est la dernière roue du carrosse, ça me dégoûte : aucun tri, ou presque, économie de papier mais personne ne pense à en acheter du recyclé …
    Et pour le « air force one » de Sarkozy … ne m’en parle pas, j’ai les crocs qui poussent …!!
    Etc
    Mais attention, à mon sens, à ne pas tomber dans le « donnant-donnant », à vouloir attendre que d’autres montrent l’exemple pour éventuellement agir
    je le disais à katherine : je connais deux trois personnes qui utilisent cet argument pour ne rien faire, et ça a un terrible goût de « après moi le déluge » …
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 18h24

    13) non, non, je fais attention à ce que je fais, et je ne m’arreterais pas, mais ça me gave que ceux qui nous font la morale ne donnent pas forcément l’exemple. 😉
    Commentaire n°13 posté par jlm le 13/10/2008 à 18h44

    => J’avais bien compris, cher jlm 😉
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 19h23

    14) Merci d’être passée chez moi.
    Je te parlais de mon fils et ce soir je reçois des photos super écolo: ma petite-fille dans un petit train fabriqué par papa exclusivement en cartons, cageots et bouts de ficelle, ça c’est de l’engagement!
    Rendez-vous demain matin chez moi QUE POUR TOI!
    Commentaire n°14 posté par Annie le 13/10/2008 à 19h59

    => Excellent!
    A demain, alors 😉
    Réponse de mariev le 13/10/2008 à 20h49

    15) Pour moi ça ne changerait pas grand chose, j’ai mes clients au téléphone et je ne vois pas grand monde de la journée !
    Commentaire n°15 posté par Godnat le 13/10/2008 à 20h53

    => Bon, en effet … mais le pas grand monde, c’est qui?
    Réponse de mariev le 14/10/2008 à 17h44

    16) Bonsoir,
    Au risque de choquer, je tiens simplement à dire que nous ne voulons pas sauver la planète mais tout simplement les hommes. La Terre change, les espèces vont et viennent depuis des millions d’années.
    A vouloir sauver notre environnement, nous voulons nous sauver nous- mêmes.
    Cela ne nous empêchera pas de disparaitre.
    Il est vrai que l’homme détruit des espècecs animales, végétales par son comportement, il risque tout benoitement de se détruire lui- même, ce qui serait une première dans l’histoire de la Terre.
    Bien sûr que je fais ce que je peux à mon niveau, avec mes moyens; je le fais par respect pour moi, pour mes proches et les lointains, par respect et solidarité avec la communauté humaine.
    Bêtement.
    Commentaire n°16 posté par fée des agrumes le 13/10/2008 à 21h44

    => Eh bien oui, voilà … et pourquoi ça choquerait?
    Réponse de mariev le 14/10/2008 à 17h46

    17) Bonsoir Mariev,
    Merci pour ce super article qui m’a permis de tester mon empreinte écologique. Bon, c’est pas terrible (3 planêtes) mais on va tenter de faire mieux.
    Félicitation pour tes arts graphiques -je fais ici allusion aux encres labyrinthiques que tu présentes aujourd’hui. J’avoue qu’il me faudrait personnellement les regarder très longtemps et en taille réelle pour pouvoir te donner autre chose qu’une idée fugitive.
    Bonne soirée à toi
    P.S. : j’ai supprimé l’appel de la forêt, tu pourras donc l’enlever de ta rubrique « blogs perso ».
    Commentaire n°17 posté par Fabien le 04/11/2008 à 23h38

    => Ah ben, il était pourtant critique, cet article … la preuve avec le résultat que tu m’annonces, à mon avis inadéquat compte-tenu de tes efforts et de tes expériences de décroissance, hein !
    J’ai vu hier que tu avais supprimé ce blog, j’en suis fort marrie, et j’ai même fait un article à ce propos à paraître aujourd’hui…
    Pourquoi ?
    Réponse de mariev le 05/11/2008 à 12h21

    18) Tu vois, Mariev, le concept d’empreinte écologique est un super concept marketing, puisque, malgré tes critiques, et les miennes, et celles d’un tas d’autres gens, tout le monde, moi y compris, se laisse prendre au jeu de « calculer son empreinte » et voir le « nombre de planètes » si tout le monde vivait pareil. On ne regarde plus que la conclusion, on oublie comment on y arrive.
    Cela étant dit, essaie de faire le calcul en :
    1/ supposant que tu n’as plus de voiture et que tu circules en transports en commun. Ton empreinte est divisée par deux, en gros
    2/ supposant que tu as une maison passive, donc consommation de chauffage à zéro : c’est moins, mais c’est le deuxième poste de dépenses
    3/ supposant les deux ci-dessus : tu es une bonne terrienne, ou presque. On voit donc bien où les efforts doivent porter en priorité, le reste est beaucoup plus accessoire.
    Commentaire n°18 posté par Jean-Jacques le 05/11/2008 à 11h24

    => Oui, je vois. Et oui … enlevez la voiture et chauffez-vous au bois, et tout ira mieux … juste, si tout le monde se chauffait au bois, y’aurait pas un autre problème ?
    Il fait si humide ici, et très frisquet, que presque tous les radiateurs électriques de la maison tournent en ce moment ; avec le chauffage électrique, c’est malheureusement le seul moyen d’obtenir une température assez unie dans la maison … et un véritable gâchis d’énergie
    Je déteste le chauffage électrique
    Bise
    Réponse de mariev le 05/11/2008 à 12h27

    19) Bonjour Mariev,
    Par ordre d’importance décroissant :
    – Je t’adresse mes excuses pour la suppression du blog et ce que tu peux ressentir à ce sujet. Car je sais avoir pris également la décision de supprimer le temps que les autres y avaient consacrés. (pas glop !)
    – Pour l’article, je ne sais… fait comme il te semble bon.
    – Je suis de méchante humeur concernant les innombrables factures a payer et j’ai donc résilié France Télécom Débit et Internet Super Facture.
    – J’ai des difficultés à proner le retour à la vie sauvage et l’abandon des machines tout en étant scotchés sur mon écran.
    Bonne journée à toi !
    Commentaire n°19 posté par Fabien le 05/11/2008 à 15h05

    => Tu n’as pas d’excuse à présenter, et si j’ai bien compris, tu l’avais annoncé (donc j’imagine que tu expliquais pourquoi), mais je suis arrivée trop tard, comme souvent !
    Je suis de méchante humeur aussi concernant certaines factures …
    Oui, mais tu as gardé le 2è blog … ma foi, tu penses être dans la contradiction, alors que tu fais partager des idées qui, ainsi, peuvent cheminer lentement dans l’âme de tes lecteurs, cela était très précieux à mes yeux …
    J’ai besoin d’un peu de temps, mais si tu as encore ta boîte mail le jour où ça me prendra, je t’enverrai mes « réflexions » dans un texte plus long
    En attendant, tu es toujours là, quelque part, pas loin, cool … 😉
    Réponse de mariev le 05/11/2008 à 21h45

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green

Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /home/lestoilew/sur-les-chemins/wp-content/plugins/sweetcaptcha-revolutionary-free-captcha-service/library/sweetcaptcha.php on line 81

Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: unable to connect to www.sweetcaptcha.com:80 (php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known) in /home/lestoilew/sur-les-chemins/wp-content/plugins/sweetcaptcha-revolutionary-free-captcha-service/library/sweetcaptcha.php on line 81