des fois, je sais pas …

Des fois … des fois, oui, on ne sait pas
On ne sait pas immédiatement pourquoi on s’est énervé(e)
On ne sait pas à quoi on ressemble quand on s’est exprimé vivement, ou doucement, ou tendrement, ou joyeusement
Bon … et alors?

Alors … RIEN …

Des fois, on ne sait pas tout de suite pourquoi on aime ou n’aime pas une musique, une voix, une attitude, une couleur, une photo …

Et des fois, même des années après, on ne sait toujours pas, exactement, ce qui a pu nous émouvoir, nous tétaniser, nous hypnotiser, nous effrayer …

Ainsi, cette photo prise dans un village marocain en juillet 96…
Je ne sais toujours pas pourquoi je l’aime
Je me souviens juste d’une émotion  –  déjà indescriptible à l’époque  –  au moment de la prendre, à chercher le cadrage, la lumière … à hésiter, même, je crois, à la prendre

Voilà, c’est tout
(eh! eh! débrouillez-vous!)

*

*

23 mars 2010
(première publication le 24 octobre 2008)

10 commentaires

  1. Posté le 23 mars 2010 à 22 h 39 min | Permalink

    Des fois ça n’a pas d’importance de savoir pourquoi, ce qui est bien c’est d’avoir su se laisser porter par l’émotion et de s’être écoutée
    D’avoir pris la photo simplement parce que tu en avais envie et qu’elle t’émeuvait pour avoir le bonheur de revivre ces moments plus tard, pour avoir la chance de la partager avec nous aussi
    Ces portes de travers et les chaussures posées à l’entrée singeant la présence de leur propriétaire dans la pièce, ce bric et ce broc qui fait la vie 😉

    répondre

    mariev répond:

    C’est bien de se laisser porter sans pensée ni prélable ni à posteriori, ça fait du bien !

    répondre

  2. Posté le 23 mars 2010 à 22 h 40 min | Permalink

    D’accord avec le com précédent!
    Je profite de mon passage pour me réjouir avec toi: ce n’est pas les vacances ce soir?

    répondre

    mariev répond:

    si, a y’est !!!
    et donc, je vais aller prendre le vert, un peu

    répondre

  3. Posté le 23 mars 2010 à 22 h 41 min | Permalink

    Elle est très belle cette photo ! Je comprends que tu l’aimes et que sois contente d’avoir suivi tes impulsions du moment. Il faut faire confiance à ce que l’on ressent.
    Bon vendredi, veille de vacances !

    répondre

    mariev répond:

    Oui, je crois qu’il faut laisser certaines impulsions se réaliser, plus souvent qu’on ne le voudrait d’ailleurs
    Un beau weekend à toi, Godnat !

    répondre

  4. Posté le 23 mars 2010 à 22 h 41 min | Permalink

    je doute qu’il s’agisse d’une photo, en fait!
    un tableau, plutôt
    d’une artiste très douée
    qui nous emmène dans un rêve étrange
    porte ouverte, porte close
    orange bleue
    porte en haut, porte en bas,
    pourquoi?
    oui, rêve étrange
    riche en symboles,
    mais on ne sait pas lesquels
    on cherche
    est-ce qu’on frappe à la porte close?
    est-ce qu’on entre?
    en retirant ses chaussures
    sur la pointe des pieds
    sans faire de bruits
    une chambre?
    une table?
    des chuchotements …
    peut-être qu’on se retire, silencieusement
    on hésite …

    répondre

    mariev répond:

    J’aime ton regard, même empli de points d’interrogations … un peu plus de poésie sur cette image, merci

    répondre

  5. Posté le 23 mars 2010 à 22 h 42 min | Permalink

    ça me rappelle mes cours d’histoire de l’art, à la fac. Il y avait un concept qui définissait ça, justement, le fait d’aimer quelque chose (ou du moins de ressentir quelque chose) sans savoir pourquoi… Le Punctum, ça s’appelait… un point dans un tableau où le regard est attiré et retenu, un détail qui nous marque…
    T’es bien avancée, hein? 😛

    répondre

    mariev répond:

    Je crois que le punctum se trouve quelque part vers la porte peinte : mais déjà, le concept de « punctum » te fait viser, et donc réfléchir … pas bon, j’aime aussi, justement, aimer sans réfléchir !

    répondre

  6. Posté le 23 mars 2010 à 22 h 43 min | Permalink

    moi, ça m’intrigait ce mot punctum (j’ai pas fait histoire de l’art mais sciences écos !!!!)
    alors j’ai trouvé ce texte sur Barthes : http://www.christian-faure.net/2007/04/21/le-studium-et-le-punctum/
    heu, je suis pas très avancé non plus du coup …
    je préfère mon histoire de tableau, finalement …
    mettre un mot sur les choses
    c’est un peu vouloir les dompter,
    mais peut-on dompter le « j’aime sans savoir pourquoi? »
    j’aime car j’aime
    jaime! Parce que.
    le coeur a ses raisons que la raison n’a pas.
    je pense qu’il y a un lit, derrière la porte close.
    je vais me coucher.
    c’est l’heure la sieste…

    répondre

    mariev répond:

    Ouh la, je ne vais pas avoir le temps d’aller voir ce lien

    Et puis je reste sur ton premier regard, Frédéric, que j’aime tout particulièrement

    répondre

  7. Posté le 24 mars 2010 à 6 h 59 min | Permalink

    Ces portes m’angoissent un peu…

    répondre

    mariev répond:

    Pourtant, l’une est ouverte … mais sur une vie qui n’est pas la nôtre et dont on ne voit que quelques rares objets…

    répondre

  8. Posté le 24 mars 2010 à 16 h 11 min | Permalink

    Elle est très jolie ta photo. Ma première impression : j’ai cru que la porte du fond s’était détachée et était en train de tomber, retenue par le mur de droite 😉 Une sortie d’illusion d’optique, quoi !

    répondre

    mariev répond:

    Oui, c’est vrai … ce qui a dû faire partie du charme qu’elle dégageait à mes yeux. Pi les couleurs … et ces baskets bien rangées … mais pas trace de qui que ce soit. C’était bizarre … et joli! 😀

    répondre

  9. Posté le 24 mars 2010 à 17 h 15 min | Permalink

    Merde, j’ai encore du trop boire hier soir, je ne me souviens pas du tout être passée laisser un commentaire. Et pourtant, il est drôlement bien écrit, en clair et tout ! ;-))

    répondre

    mariev répond:

    Moque toi …! 😈 Je cherche différentes manières de rapatrier les anciens commentaires … bon …
    Oui, très bien écrit, mais tellement pas vrai (c’est pas veille de vendredi, ni veille de vacances, et re 👿 )
    😛

    répondre

  10. Posté le 25 mars 2010 à 10 h 10 min | Permalink

    Je m’en souviens de cette photo qui m’avait marquée au début où je ne connaissais pas très bien encore ton blog.
    J’ai toujours aimé les portes, les fenêtres, les ouvertures qui peuvent symboliser un passage vers autre chose … une vue dérobée …
    Le cadrage ainsi que les couleurs de cette photo sont splendides ! et bleu 😀 😀

    répondre

    mariev répond:

    Tout pareil, je suis fascinée par les portes en particulier, j’en ai pris en photo en Espagne aussi, en Irlande, et j’ai une petite collection de cartes représentant des portes indiennes … Faudrait que je retrouve mes vieilles photos, tiens …

    répondre

    myriam répond:

    Je viens de m’apercevoir que mon lien vers ton blog renvoyait toujours sur ton ancien (alors que je pensais avoir fait le changement !…). Bon, je viens de le (re)faire !

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green