le rêve de l’amour

« M’aimes-tu ? »

« Oui. »

« Comment m’aimes-tu ? »

Un long silence.

« Comme au soir d’une longue journée brûlante, un été. »

Elle sourit un peu et respire profondément. Elle a soif. Elle boit l’e        au fraîche posée sur le muret. Il ne fait pas encore tout à fait nuit. Sur l’horizon, les flammes du soleil parti brûler d’autres contrées. Sa peau s’en souvient encore un peu.

Les fleurs bleu ciel de l’ipomée ont fermé leur corolle. D’autres se préparent pour naître demain. Le figuier là-bas ramasse ses ombres avant que la nuit tombe tout à fait, et l’olivier commence à doucement bouger ses feuilles étroites. Il y aura un peu d’air cette nuit.

« C’est l’heure, non ? »

Une main dans une main. Le crissement des cailloux sous leurs semelles, puis le chuchotement des herbes, et enfin le sable, tiède. La mer est encore loin mais elle remplit l’horizon, elle scintille, elle bouge, elle murmure, il n’y a qu’elle maintenant. Elle envoie ses longs doigts en une invitation lancinante et langoureuse. Elle bruisse des appels complices et amusés. Elle leur raconte déjà le voyage, elle les rassure, elle est à la fois douce et énergique. Elle saura les porter.

« Comment m’aimes-tu ? » Sa voix tremble un peu.

« Comme un frisson sur le corps. »

Elle sourit un peu et exhale son inquiétude. Elle pousse le bateau. Les voilà sur l’eau. Elle se penche mais ne se voit pas. Les miroirs furtifs jouent avec elle, n’accrochent jamais son reflet. Elle pense qu’ils préfèrent les étoiles, elle trouve cela normal. Elle penche la tête en arrière et se laisse happer par la voûte céleste. Elle hésite entre rire et pleurer… C’est si bon. C’est si fort. C’est tellement éternel. Elle hésite entre dormir ou rester éveillée, mais elle craint l’oubli, alors elle regarde, elle écoute, elle hume, elle palpe et caresse la chair d’un bras, la peau fraîche d’une épaule, d’un visage qu’elle embrasse.

« Comment m’aimes-tu ? », un murmure.

« Tu es mon rire intime à la face du monde. »

.

.

Antony, juin 2002  –  Ici, avril 2003

.

.

7 février 2009

7 commentaires

  1. Posté le 7 février 2009 à 14 h 48 min | Permalink

    Je m’en souviens, et j’aime toujours autant.

    répondre

    mariev répond:

    *sourire*
    je suis verte d’avoir perdu les commentaires

    répondre

  2. Posté le 7 février 2009 à 14 h 53 min | Permalink

    Délicieux romantique ! J’ai beaucoup aimé ;-))

    répondre

    mariev répond:

    merci!
    il y avait de très beaux commentaires aussi … avant que je fasse une connerie … crotte!!

    répondre

  3. Posté le 7 février 2009 à 15 h 02 min | Permalink

    Vois – tu …j’ai aimé ( adoré ) ta symbiose totale avec la chaleur du soleil , les fleurs des hortensias , la mer et le ciel …

    Désolée …je ne crois pas en l’amour ……

    répondre

    mariev répond:

    le texte ne s’appelle pas « de l’amour », mais bien « le rêve de l’amour », une espèce d’utopie, une allégorie de ce que ce pourrait être … mais je crois bien qu’il va au-delà de l’idée de l’amour charnel, de l’amour entre deux personnes

    oui, tiens, je crois bien que par son « tellurisme » (c’était dans un des commentaires disparus), il évoque une émotion plus large que ça, plus souterraine … une énergie qui nous ressource et nous permet de rire à la face du monde
    j’aurais tant voulu voir naître la terre …

    répondre

  4. Posté le 7 février 2009 à 19 h 29 min | Permalink

    Je me suis laissée happer par l’eau, la chaleur et la voûte céleste …

    répondre

    mariev répond:

    😀

    répondre

  5. Posté le 7 février 2009 à 19 h 43 min | Permalink

    Bien sur , je ne parlais absolument pas de l’amour charnel …ça , j’y crois , hein ;))))))….
    Je ne crois pas en l’amour – amour …..si ce n’est sous forme de passion ….gigantesque ….mais peu durable ….
    J’ai abordé l’argument sur mon blog …tape  » amour « …. LOL

    répondre

    mariev répond:

    oui, mais en fait moi non plus, pour le coup j’ai fait un lapsus!!! 😉
    je ne sais pas … j’ai plusieurs idées sur la question, assez contradictoires (je Balance, quoi…)

    j’irai voir ça 😉

    répondre

  6. Posté le 7 février 2009 à 22 h 18 min | Permalink

    Toujours aussi beau !

    Pour les com’s…as-tu essayé Google en cache ?

    répondre

    mariev répond:

    merci!

    no speak chinese … je n’ai aucune idée de ce dont tu me parles!! des Glouglou qui s’cachent?? Qu’est-ce que c’est que ça??

    répondre

  7. Posté le 7 février 2009 à 22 h 33 min | Permalink

    je me souviens bien du texte, mais j’ai oublié mes commentaires :(
    je me souviens que j’avais aimé ce verre d’eau fraîche, posé sur le muret

    répondre

    mariev répond:

    ben zut :(
    merci

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green