ce qui m’asphyxie un peu chaque jour…

… ou presque …

C’est pas Sarko (quoique …)
C’est pas une maladie
C’est pas Ursule
C’est pas ma famille
C’est pas la clope
C’est pas la poussière (ouh la, non!!)
C’est même pas ma tendance à rêvasser

C’est quoi, dis, c’est quoi?

C’est la fainéantise de mes élèves biberonnés et engraissés à la technologie, à l’image, et aux clic clic clic de la souris …
… que quand je leur demande un devoir à la maison, genre « rédiger une courte biographie d’une personne célèbre  –  et décédée, please -« , histoire de mettre en pratique tout ce que nous venons de travailler sur le prétérit (savez bien … les verbes irréguliers, toussa …), ben ils ont le sentiment d’avoir TRAVAILLÉ en faisant :
clic : j’accède à la biographie de TrucMuche sur Internet
clic : je copie le texte
clic : je cherche un traducteur automatique
clic : je colle le texte
clic : je copie la traduction
clic : j’ouvre Word ou OpenOffice
clic : je colle le texte
clic : j’imprime le texte
et voilà!!

Je me suis ainsi retrouvée avec environ 15 copies sur 25 parfaitement illisibles ...

J’explique avec un exemple :
La phrase « J’aime le chocolat » peut se traduire de deux manières en anglais
1) I love chocolate  =  je parle en général (renvoi à la « notion » de chocolat), j’aime TOUT ce qui est chocolat (ceci est un appel du pied, de la main, de la bouche, de l’estomac …)
ou
2) I love the chocolate  =  en utilisant THE, et parce que le contexte s’y prête, je parle d’un chocolat particulier, très précis

Hum … expliquez-moi, déjà, comment la machine peut faire la différence. Honnêtement, le jour où elle le peut, je fais rapido un ballot, j’empoigne Ursule et je me dégotte une grotte dans les Cévennes, avec des graines de tomates, de carottes … toussa

J’ai eu beau le leur démontrer en long, en large et en tRavErs … Rien à faire!!

Le plus drôle, ce sont ceux qui sont allés sur une encyclopédie très sérieuse, avec pleins d’annotations, de renvois en bas de page … Le truc qui fait dix pages. L’un de mes élèves avait choisi Einstein dans ce genre d’encyclopédie. Très bon choix!! Mais Einstein chez, mettons, Universalis ou que sais-je … c’est trrrèèès long!. Le gamin a imprimé 4 pages, sans même vérifier, donc, de quoi que ça causait, et moi, j’ai lu la bio d’Einstein jusqu’en …  1912 … (l’est mort en 54, je crois, hein…)

Certains traducteurs automatiques un peu plus élaborés proposent les différentes traductions possibles. Par exemples, pour me parler de Charlemagne « restaurateur » de je ne sais plus quoi, le texte me donnait le choix entre « restaurateur » (qui fait bouffer les gens), « restaurateur » (qui répare des œuvres d’art) et « restaurateur » (qui remet une idée, un principe, une politique, au goût du jour).
Rigolo?
Oui!
Non! Deux pages comme ça!! J’en ai appris du vocabulaire, tiens!

Tiens … faisons joujou … j’ai fait avaler la première strophe de « La Marseillaise » à l’un de ces « traducteurs »

Allons enfants de la Patrie
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L’étendard sanglant est levé
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes!

Je vous communique le résultat, en vous coloriant ce qui, en une lecture rapide, me pose déjà problème

Let us go children of the Homeland
The day of glory came!
Against us of the tyranny
The bloody banner is raised
Do you Listen in our campaigns
to Moo these wild soldiers?
They come to your arms.
Knife your sons(threads), your partners!

ET … j’ai redonné ce résultat à faire traduire en français … ce qui donne …

Laissez-nous aller les enfants de la Patrie
le jour de gloire est venu!
Contre nous de la tyrannie
la bannière sanglante(maudite) est levée
Écoutez-vous dans nos campagnes
pour Meugler ces soldats sauvages ?
Ils viennent à vos bras(armes).
Couteau vos fils (fils), vos associés!

Ça me rappelle des traductions involontairement hilarantes de certaines œuvres de H.P. Lovecraft, dont je n’ai jamais lu que les versions françaises, mais où l’on devine l’erreur.
Deux personnages se séparent :
– Si long, Robert, si long …
(« so long » se traduit par « adieu », quoi …)

Description du héros :
…. et était arrivé au milieu de son âge
(euh … « était d’âge moyen« , ça ressemblerait déjà plus à quelque chose en français, hihi!)

On rigole … mais contre ça … je ne sais guère quoi faire. J’ai quand même été particulièrement dure, voire méchante, en rendant les copies … Quelques uns ont compris, mais d’autres étaient véritablement offensés de voir leur TRAVAIL si mal noté. Incompréhension totale!!

Travail?

*

11 février 2009

25 commentaires

  1. Posté le 11 février 2009 à 17 h 27 min | Permalink

    sympa :)!

    répondre

    mariev répond:

    Oui … et non!
    Je vois que tu fais dans la SF, j’adore ça, alors je repasserai par chez toi dès que j’aurai un peu de temps devant moi …

    répondre

  2. Posté le 11 février 2009 à 17 h 37 min | Permalink

    hé oui que veux tu ! La modernité a ça qu’elle déplace l’activité intellectuelle sur d’autres plans (hélas, parfois plus bas).
    L’outil linguistique de google donne ceci :
    Allons enfants de la Patrie,
    the day of glory has arrived!
    Against us from the tyranny
    The bloody flag is raised
    Do you hear in our countryside
    Low these ferocious soldiers?
    They come into your arms,
    Kill your son, your companions!

    répondre

    mariev répond:

    Eh oui, entendons-nous bien, je ne crache pas sur la modernité et certaines technologies, mais bien de plus en plus sur le « mode d’emploi » (et je fais partie de ceux censés le faire appliquer …)

    répondre

  3. Posté le 11 février 2009 à 17 h 53 min | Permalink

    il faut vraiment que je me remette à travailler mon anglais. groumpf. :roll:

    répondre

    mariev répond:

    Eventuellement … mais comme je l’ai lu ailleurs dans un de tes commentaires, vive la diversité des langues, stop à l’hégémonie de certaines

    répondre

  4. Posté le 11 février 2009 à 18 h 43 min | Permalink

    J’adore le bonhomme qui se roule par terre de rire !
    I love the guy that is rolled on the floor laughing!
    (c’est pas moi, c’est gouxgueule)

    répondre

    mariev répond:

    gouxgueule 😛 s’en tire très bien!!
    😉

    répondre

  5. Posté le 11 février 2009 à 18 h 56 min | Permalink

    Ceci est un commentaire automatique copié-collé
    J’ai beaucoup aimé ton texte ……………..
    Tu es vraiment très spirituelle/ drôle / émouvante / terrifiante (rayer la mention inutile)
    Je reviens te lire demain sur ton blog
    Signé ……………….. ton ami(e) blogueur(se)

    Quoi fainéante ? 😉
    C’est moi qui l’ai inventé 😉

    répondre

    mariev répond:

    nan, pas fainéante, toi tu es créative!!! 😀

    répondre

  6. Posté le 11 février 2009 à 19 h 11 min | Permalink

    Pff sont nuls ces petits jeunes… moi je recopiais en relisant et en changeant des trucs, au moins 😛

    répondre

    mariev répond:

    Exactement … preuve d’une certaine intelligence, n’est-ce pas??!!! 😀

    répondre

  7. Posté le 11 février 2009 à 19 h 26 min | Permalink

    Totale débacle démentielle !

    Foutez les ordi en l’air à l’école , que diable !

    répondre

    mariev répond:

    Bah non, quand même pas … le problème, c’est la mentalité paresseuse qui s’infiltre dans les valeurs d’aujourd’hui, entre autres …

    répondre

  8. Posté le 11 février 2009 à 21 h 39 min | Permalink

    j’aime pas la marseillaise :(
    le sang, sans doute, l’appel aux armes, à la haine, brrr!

    répondre

    mariev répond:

    Moi non plus, beurk

    répondre

  9. Posté le 12 février 2009 à 0 h 49 min | Permalink

    En te lisant, je suis partagée entre fou rire et désolation…
    Ben c’est ça la technologie : on a accès à plein d’infos mais on en fait un imbroglio et un grand fourre-tout de n’importe quoi… Ceci dit, et sans vouloir te mettre le moral dans les socks, je pense qu’à un moment les profs devront aller élever des chèvres, plutôt qu’enseigner aux élèves, parce que le soi-disant ami Google aura pris toute la place. Tellement plus facile de taper sur des touches que de lire, de réfléchir et d’apprendre intelligemment…
    Je te rassure, mon frangin qui est prof d’anglais à Glasgow rencontrent les mêmes pbs que toi, comme quoi parfois les frontières n’existent pas.
    Bon, je pourrais discuter de tout cela pendant des heures mais il se fait tard, so have a goodnight 😉

    répondre

    mariev répond:

    Comme moi, mais je ris aujourd’hui, je m’étouffais de colère pendant la correction
    Le sens de l’effort et des choses qui se méritent un minimum a totalement disparu d’un nombre grandissant de personnes … ce n’est pas encore désespéré, mais nous sommes très très limite …
    Bises, katherine!!

    répondre

  10. Posté le 12 février 2009 à 2 h 52 min | Permalink

    J’aime le chocolat.

    1) I love chocolate.

    2) I love the chocolate.

    3) I do love chocolate.

    4) I do love the chocolate.

    5) I am loving the chocolate.

    6) I’m loving the chocolate.

    7) I’m loving chocolate.

    8) I am loving chocolate.

    9) I do love the chocolate.

    10) I do love chocolate.

    11) I love chocolate. (moi, j’aime le chocolat)

    12) I love chocolate. (j’adore, je m’en raffole !)

    13) I love chocolate. (rien d’autre ne m’envoie au 7e ciel)

    14) I love the chocolate. (pas les autres choses que tu m’as offertes)

    Bon, pour que les élèves ne copient pas, il faut trouver quelque chose qu’ils doivent inventer.

    Leur propre nécrologie, par exemple.

    répondre

    mariev répond:

    Ah oui, tout ça!!
    Ben imagine le jour où la machine saura faire …. bbrrr

    Ouais, leur propre nécrologie, excellente idée!! 😉

    répondre

  11. Posté le 12 février 2009 à 2 h 54 min | Permalink

    Autrement dit, à malin, malin et demi !!!

    ;o)

    répondre

    mariev répond:

    voui!

    répondre

  12. Posté le 12 février 2009 à 2 h 57 min | Permalink

    Bof, pourquoi traduire la Marseillaise, c’est du déjà-fait !

    http://www.marseillaise.org/english/english.html

    répondre

    mariev répond:

    Bbrr .. it sounds as bad and bloodthirsty as the original version …
    J’ai repris cet exemple que j’avais chopé ailleurs sur le Net, car tout le monde est censé connaître les paroles et leur sens … hum hum

    répondre

  13. Posté le 12 février 2009 à 2 h 57 min | Permalink

    L’autre combine : Re-do for credit.

    Cela marche à tous les coups.

    répondre

    mariev répond:

    Nan, je n’ai pas eu cette mansuétude, que j’avais déjà eue à plusieurs reprises sur des activités plus ou moins similaires … à un moment, faut frapper un grand coup, je n’ai pas que ça à faire, re-corriger des trucs à longueur d’année …
    Quelques uns finissent par comprendre … pour les autres, faudrait renvoyer les parents à l’école, par exemple …

    répondre

  14. Posté le 12 février 2009 à 14 h 16 min | Permalink

    Ah ah ah !!!
    Je me souviens d’une fois d’un texte en français que nous avions dû résumer et traduire en allemand sur l’Eglise évangélique qui était devenu chez plus de la moitié des étudiants (dont moi !) la Cerise évangélique différence entre Kirche et Kirsche !!!!!
    Ce qui me frappe le plus dans l’enseignement à l’heure actuelle, c’est que l’on a l’impression qu’il n’y a plus de méthode inculquée aux élèves. Par exemple, pour ma fille la plus âgée, j’ai eu beau lui expliquer que, dans certains cas, il était utile de faire un exercice d’abord au brouillon, puis de le recopier ensuite, peine perdue ! à l’école, elle n’avait pas de cahier de brouillon, donc maman avait une idée farfelue et c’était une perte de temps !

    répondre

    mariev répond:

    Crois-moi, je vais longtemps me gausser de votre « Cerise Evangélique » … excellent!! 😛

    Normalement, on enseigne désormais au collège le moyen d’utiliser Internet et l’ordinateur … en revanche, cette histoire d’absence de cahier de brouillon me laisse carrément perplexe
    En classe, je « milite » pour le brouillon, je leur montre, encore et encore, je leur assène des mots comme « stratégie », « plan de bataille » … ou des choses moins guerrières

    répondre

  15. Posté le 12 février 2009 à 14 h 18 min | Permalink

    Do you love chocolate ?

    répondre

    mariev répond:

    définitivement
    éternellement
    désespérément
    délicieusement
    atrocement
    joyeusement

    !!!

    répondre

  16. Posté le 13 février 2009 à 21 h 10 min | Permalink

    Bonjour Mariev
    Le problème de l’ordi dans l’apprentissage!! son usage n’est pas appris ni dans la famille ni (rarement à l’école). C’est un outil au même titre qu’un autre. Quand tu prends le Harrap’s, c’est pas plus facile. Comme tu le dis il faut choisir en fonction du contexte, des différents sens d’un mot. ça me fait rire à chaque fois que l’on entend dire: les TIC seront une priorité…. alors on achète quelques ordi en plus on les réunit dans une salle et là … rien ne se passe. Et encore au collège il y a les heures de techno… On le sait nous qui tenons des blogs que son usage est particulier et les enfants si personne n’est là pour les motiver, les guider, Ils ne peuvent pas.
    A mon fils de 14 ans j’ai montré une traduction d’anglais en français d’une page d’internet d’un de ses jeux, il a bien vu que c’est du n’importe quoi…

    répondre

    mariev répond:

    Normalement, au collège, c’est plutôt bien cadré … en tout cas, dans le mien, la documentaliste fait un gros boulot là-dessus, et en Techno ils apprennent beaucoup d’astuces et doivent à priori construire des garde-fous
    Mais à la maison, c’est sans doute une autre histoire pour certains d’entre eux
    Et au-delà de l’outil en lui-même, ce qui pêche, c’est bien la notion de « travail », d’effort et de mérite, de temps passé à réfléchir, à rêvasser même, puis à (re)construire …
    Car vois-tu … même en leur montrant, une proportion non négligeable tente quand même de me faire passer des vessies pour des lanternes …
    Tes dernières lignes montrent donc l’extrême importance des parents

    répondre

  17. Tata Huguette
    Posté le 15 février 2009 à 11 h 45 min | Permalink

    Apprendre à apprendre. Oui, on a encore du chemin…
    La facilité, toujours la facilité. Le goût de l’effort, de la fierté de produire, où sont-ils ?
    Je le voyais aussi chez les adultes.
    Mais quand les modèles de réussite sociale sont des modèles de paillettes, on comprend, hélas.

    répondre

    mariev répond:

    Ta dernière phrase dit tout, n’est-ce pas … :(

    répondre

  18. Posté le 19 février 2009 à 18 h 28 min | Permalink

    merci! j’espère que ça te plaira!

    répondre

    mariev répond:

    J’espère!
    J’ai déjà pu constater une belle langue en lisant ton billet d’introduction, ce qui est pour me plaire 😉

    répondre

  19. Posté le 20 février 2009 à 9 h 08 min | Permalink

    Pour la promotion du brouillon, quand je prépare des personnes à des examens écrits, je demande les brouilons avec la copie en expliquant l’air de rien qu’il est souvent plus évocateur que la copie !
    c’est déroutant et ça marche hihi!

    répondre

    mariev répond:

    Je note 😉

    répondre

  20. Posté le 25 octobre 2009 à 0 h 38 min | Permalink

    Lol… un jour, un traducteur en espagnol m’avait traduit bebe (un bébé) par « il boit ». La tronche de la phrase… 😆

    répondre

    mariev répond:

    Hé!hé! Quelqu’un me disait, pour me contredire, que … quand même … ça permet de donner un sens général au texte.
    Pas d’accord.
    Si tu n’as aucune notion d’espagnol et lis une phrase parlant de layettes ou de couches pour boire … tu peux chercher longtemps le sens général!! 😛

    répondre

  21. Posté le 25 octobre 2009 à 0 h 38 min | Permalink

    … parce que oui, bebe, en espagnol, ça veut aussi dire « il boit », mais… hors contexte… 😆

    répondre

    mariev répond:

    Voui, j’ai juste les notions d’espagnol de base qui m’ont permis de comprendre .. mais c’était limite!

    répondre

  22. Posté le 29 octobre 2009 à 21 h 58 min | Permalink

    Ben moi, j’ai mis un moment pour comprendre !! 😆

    répondre

    mariev répond:

    Tu t’appellerais pas Bridget, des fois? 😛

    répondre

  23. Posté le 29 octobre 2009 à 23 h 39 min | Permalink

    Nan, il me semble que l’appellation est déjà copyrightée, par ici… 😆

    répondre

    mariev répond:

    Ce que je ne partage pas … c’est Johnny Depp. Il est à môa.
    A part ça, y’a déjà une ou deux Bridget qui traînent par ici … incognito 😛

    répondre

  24. Posté le 29 octobre 2009 à 23 h 49 min | Permalink

    Damned, je suis découverte… 😆

    Pas de souci pour Johnny Depp… Je les aime plus vieux, plus ridés, plus burinés. Genre Steve McQueen, Kurt Russel, Scott Glenn…

    répondre

    mariev répond:

    Nan mais écoute, entre Bridgetssss, on va s’entendre, surtout qu’apparemment, y’a pas de risques qu’on s’écharpe pour un hômme. Passque dans le genre « vieux », je préfère carrément Sean Connery.
    Steve il est dead (désole)
    Kurt … oui, bon … pas mal
    Scott, ouais, c’est vrai, pas mal du tout!
    Quand est-ce qu’on se fait un shopping ensemble? 😀

    répondre

  25. Posté le 31 octobre 2009 à 1 h 25 min | Permalink

    Ah oui, Seeeeeeeeeeeeeaaaaaaaaaaaaaaaaan ! Bien évidemment ! Quelle homme, ce Sean ! Peut-être un petit peu trop parfait. Je ne l’ai jamais vu en état de faiblesse, c’est peut-être pour ça que j’ai une préférence pour les autres.

    Shopping, quand tu veux 😆

    répondre

    mariev répond:

    C’est bien vrai ce que tu dis … 😉

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green