lettre à anna

Ma belle, ma douce

Nous irons contre le monde. Nous boirons des alcools forts, oui, mais surtout du vin qui sentira la terre, l’écorce, les fleurs blanches ou la vanille. Chaque bouteille sera un voyage dans notre pays, dans nos forêts, nos champs et nos vergers.

Nous chevaucherons des chevaux de vent, d’écume, de sueur et de fourrure. Nous nous épuiserons sur leur dos vaste et solide. Nous danserons avec eux. Nous allons parcourir des années lumière, des vies entières d’hommes et de femmes.

Tu verras, nous ferons le ménage en écoutant de la musique, fort. Nous balancerons nos hanches autour d’un balai rock, nous piègerons la poussière sur un chiffon blues, nous étriperons le gras au son d’une salsa épicée.

D’Octobre à Mars, nous ferons un feu chaque soir, et créerons ainsi cette parenthèse orangée où tout est permis. Nous chaufferons nos pieds et nos os glacés. Plus tard chaque soir, je te raconterai nos lendemains.

Nous nous roulerons dans le sable, je t’enterrerai jusqu’au cou, je te libèrerai et nous plongerons, fourchette en main, ramasser des moules et des oursins dont nous saurons faire un festin sur une plage douce, sur des rochers découpés, sur les coquillages blancs et noirs d’une crique espagnole.

Tu cueilleras des fleurs, des tiges de bois, des roseaux fanés, des asperges montées en graines pour décorer notre maison de pierre de bouquets farfelus. Ta fantaisie sera ma poésie, ta voix sera ma mélodie, ta douceur sera mon édredon, tes rondeurs seront mes pare-chocs contre le monde, tes rêveries seront une partie de mes nouveaux désirs. Je connais tes faiblesses, tes manquements possibles, mais je n’ai pas peur.

Je m’occuperai de toi, je détruirai lentement tes doutes, je dénouerai patiemment les fils qui t’ont peu à peu désarticulée, je grignoterai avec gourmandise les parties de ton corps qui te gênent, je t’emmènerai plonger, courir, sauter, nager, marcher. Je ferai les courses en pensant à toi, je palperai les figues pour toi, je résisterai à ta tentation devant la confiture de lait, j’achèterai de la lessive écologique, je rêverai chaque matin au festin que je te concocterai le soir. Je tresserai chacune de nos journées pour que tu t’épanouisses tout à fait et deviennes enfin ce que j’ai vu de toi. Je te montrerai le monde qui a lentement modelé ce que je suis aujourd’hui.

Tu connais mes peurs ; celle de la solitude. Celle que tu aies fait le tour de moi avant que j’en ai fini avec toi. Celle de vieillir. Celle de me lever sans avoir une idée précise de la journée à venir. Celle de ne plus aimer. Celle de ne pas être ton éternité. Je te les ai dites pour que tu les guettes.

*

29 janvier 2009

6 commentaires

  1. Posté le 29 janvier 2009 à 7 h 39 min | Permalink

    arfffffffffffff!!!!!!!!!!!!!!!!!
    je viens de le lire,mais comme precisé je l’ai lu  » seul separement »….
    Puisque pour l’instant,je ne sais le tout,je vais te dire simplement a cette lecture,ma sensation.
    Ne sois pas choquée,caa reste ma traduction puisque,je ne connais pas le contenu réel……
    Lorsque j’ai lu ce texte………
    Mes yeux ont voyagés vers une forme,des formes,des se,sations,biensur,vaers une femme.
    J’aurais pu,je voudrais ecrire ce genre de chose……..
    Je suis a cet instant ravie de cette lecture,car mon imaginaire,ou simplement ma vie,m’aconduit vers une lecture destinée a une femme.
    Mais connaissant ta vie(enfin je crois) je doute fort que…….
    Apres donc un plaisir certain,je quitte ton univers pour repartir dans le mien.

    ps je reviendrai sans doute pour » elle marche dans le vent »

    Bien a toi.

    répondre

    mariev répond:

    La lettre s’adresse à une femme, donc!
    Je vois ce que tu veux dire … en effet, dans l’ensemble du projet, quelques textes peuvent prêter à confusion, parce que je les ai voulus « universels » en lecture seule …
    Ceci étant dit, un peu avant dans le projet, c’est bien un homme qu’Anna a rencontré

    Dans nos écrits, il y a toujours une part de nous 😉

    répondre

  2. Posté le 29 janvier 2009 à 8 h 43 min | Permalink

    Ce texte comme une lune à mettre dans son café de chaque matin, pour redonner sa vraie couleur au jour.
    Un texte précieux et magnifique!
    Une de mes filles s’appellee Anna…

    répondre

    mariev répond:

    Merci Ut, je suis particulièrement heureuse qu’il te plaise, te parle …

    répondre

  3. Posté le 29 janvier 2009 à 12 h 51 min | Permalink

    Une très belle lettre… on ne m’en a jamais écrit une pareille :(

    répondre

    mariev répond:

    Certains écrivent … d’autres agissent, disent un peu tous les jours

    répondre

  4. Posté le 29 janvier 2009 à 22 h 37 min | Permalink

    Très joli texte, et tu as raison, cela se lit parfaitement toute seule et sans accompagnement.

    répondre

    mariev répond:

    Merci … oui, comme « solaire » est un assemblement de divers textes écrits sur une période de 20 ans, la plupart peuvent se lire seuls

    répondre

  5. Posté le 29 janvier 2009 à 22 h 41 min | Permalink

    Merveilleux …………..et intelligent , chose très rare …
    …ça n’existe que dans le monde du TROP …ça ….

    Merdalors , mon Anna à moi n’a pas rencontré ce mec …elle vivait ( et vit encore ) sur terre …

    Très magnifique à lire …..

    répondre

    mariev répond:

    ça existe dans le monde du Trop, je confirme !
    mais … ensuite … à chacun d’en faire une « happy end », et ça, c’est pas donné à tout le monde

    répondre

  6. Posté le 30 janvier 2009 à 12 h 26 min | Permalink

    ton texte est très beau …

    ce flot de promesses, infinies et simples, grandes ivresses dans les petits moments quotideins, trouver dans chaque instant partagé le souffle du vent dans des courses folles
    j’aime aussi l’appel à la vigilance, à la fin, surveiller ce qui peut nous faire peur, nous éloigner.

    répondre

    mariev répond:

    Cet appel à la vigilance suffira-t’il ?
    Tant de choses peuvent se mettre en travers …

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green