rentrée

Vous êtes nombreux à me demander comment s’est passée ma rentrée, et si j’ai cours demain, et si mes classes sont chouettes, et toussa
Touchée par votre sollicitude … je m’en viens vous répondre.

A part en cours, j’ai été en retard toute la semaine, partout, pour tout

Sachant que j’ai 3 heures supp. cette année, je considère que mon emploi du temps est bien fichu, et même, je me retrouve avec le Jeudi aprem libre en sus du Lundi matin, que j’avais demandé. *

La classe dont je suis la Pépée (PP = Prof Principale), c’est une 5ème (11-12 ans), comme tous les ans. J’aime bien travailler avec / sur les 5èmes; ils sont assez affreux et désagréables, mais c’est une année clé où peuvent se nouer déjà des destins et où l’orientation rentre en jeu; c’est aussi une année où l’on peut encore espérer rattraper une erreur, un manquement (des parents refusant de voir les difficultés de leurs gamins, même en 6è, parce que la 6è, c’est la classe « bébé » au collège, alors « on a le temps » : FAUX! / d’un système scolaire qui a failli dans le dépistage et/ou la prise en charge d’une difficulté spécifique – dyslexie, dysgraphie, problèmes orthophoniques, déficience légère… / la combinaison des deux).

L’an dernier, « ma » classe a été affreuse, vraiment affreuse dès le premier jour. J’en ai un très très mauvais souvenir. Aussi étais-je un peu nerveuse Mercredi matin. Mais je suis soulagée : nous avons passé trois heures ensemble où j’ai pu constater une écoute globale de bonne qualité (pas obligée d’élever la voix et de répéter x fois!), la présence de fortes personnalités mais dans le bon sens du terme, de l’humour, du caractère, de la finesse dans les remarques … OUF… Pour le reste, nous verrons, mais sachant que je me fous d’avoir des petits génies en classe, je crois en revanche pouvoir dire qu’il y a là un terrain propice à une chouette évolution sur l’année. Evoluer, progresser, partir d’un point donné et cheminer vers un point visé, ça, ça m’intéresse!

J’ai rencontré les autres classes les deux derniers jours. Trois classes de 6è dont une peut-être un peu plus agitée que les autres. L’impression générale est plutôt bonne, notamment avec la 3è Découverte Professionnelle, où chaque année, ils me pincent quand même le coeur à répéter qu’ils sont nuls, d’entrée! Jeudi, je leur ai interdit de prononcer ce mot, tout bêtement…
Par contre, j’ai une autre classe de 5è qui a fait une entrée fracassante et qui m’inquiète un peu : entre deux garçons qui se sont bagarrés dans le couloir avant d’entrer, des bavardages à n’en plus finir, des consignes à répéter vingt fois, et une jeune fille ultra cabocharde et susceptible qui m’a balancé son carnet à la face … Hum!
J’entends votre question : T’as fait quoi?
Rien de spécial. Dans ces cas-là en général – sauf l’année dernière, j’étais pas bien du tout – (comme dans les situations d’accidents, d’ailleurs), je deviens très très calme, très posée. Je lui ai donc demandé de se lever, de ramasser son carnet et de me le donner normalement. Ce qui fut fait. En fin d’heure, une fois seule avec elle, inspiration au moment d’attaquer le dialogue avec elle : « Pourquoi tant de haine? » et j’ai filé la métaphore sur ce thème. Résultat : la gamine en larmes et une conclusion in petto : Ecorchée Vive … pourquoi? Butée à mort qui se piège dans son obstination et s’enferre alors qu’elle voudrait ne plus en être là… Animal blessé … Qui m’a quand même dit « Goodbye » en repartant… alors qu’elle avait rageusement gribouillé sa fiche de renseignements de plusieurs « Je suis Française, je parle pas anglais! » … Tralala…

Je cherche qui est leur Pépé(e) : et merde, c’est un prof de musique. Désolée, je n’ai rien contre lui ni ne mets en cause ses compétences, mais il voit « sa » classe UNE seule heure par semaine, et il a … quoi … 18 ou 20 classes différentes! Honnêtement, c’est un truc que je cerne mal. Ou alors dans ces cas-là, prévoir une décharge dans l’emploi du temps et une heure hebdomadaire en plus avec la classe. Je sais pas…. Si je lui dis un truc à propos de l’élève X le Lundi, deux autres profs lui parlent de Y et Z le Mardi, le Mercredi on lui laisse un mot comme quoi la classe a été affreuse … et qu’il ne les voit que le Vendredi … qui fait le cadre et le lien en temps et en heure? Parce que c’est bien ça être Pépé(e) : cadrer, relier, accompagner, suivre, initier…; nous sommes LE référent de x gamins pendant quelques mois. Il me paraît indispensable de les voir au moins deux fois dans la semaine.

Voilà voilà
Je suis souvent bavarde quand je parle de mon métier.
Un métier que j’aime.
Un métier qui me fait souffrir.
Mon métier.

*

7 septembre 2008

2 commentaires

  1. commentaires rapatriés
    Posté le 15 mars 2010 à 0 h 00 min | Permalink

    1) Je comprends, ça vibre en moi parfaitement, d’ici de mon côté de l’Atlantique. Auras-tu lu « Chagrins d’école » ? À la fin, je sanglotais pour le petit oiseau relevé dans ses mains, c’est exact ! Et j’ai souvent posé la même question… »pourquoi ? » Ça marche tellement mieux que « tiens-toi tranquille ». Si tu ne souffrais pas, tu ne serais pas (bonne) prof, j’en suis convaincue ! Et juste en souvenir évoqué par ton texte : c’est exactement à cet âge qu’une prof m’a « sauvée » en maths, parce que celle de l’année précédente a failli me ruiner. En 3e, j’en ai eu une qui a failli tuer ma joie pour la poésie. Heureusement qu’elle n’a pas réussi ! Alors, bravo et merci pour tous ceux qui sont trop jeunes et/ou trop blessés pour te le dire eux-mêmes.
    Commentaire n°1 posté par joye le 07/09/2008 à 21h21

    => Merci Joye … :) … on se comprend! (et non, je n’ai pas lu ce livre)
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 08h46

    2) Magnifique métier! Par contre, j’en connais qui, au reçu du carnet, auraient fondu au commissariat déposer plainte… eh oui! comprendre? C’est plus tendance, ça, tu sais, Toi? Mille courages à toi.
    Commentaire n°2 posté par ut le 07/09/2008 à 22h18

    => Les quelques profs que je connais qui ont été confrontés à la possibilité de porter plainte … ne l’ont en général pas fait, ou pour diffamation (une fois). Par contre certains parents ne se gênent pas
    Le sujet est sensible… j’en parlerai sans doute un jour
    Merci, Ut, et tout autant de courage à toi!
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 08h52

    3) Un beau mais difficile métier que tu m’as l’air de pratiquer comme il le faut… si j’avais des enfants, j’aimerais bien qu’ils t’aient comme PP Ah, mais j’y pense, tu ne voudrais pas « mater » mon petit Mordikus, celui qui fait des misères à sa mère? Bonne grasse mat, veinarde 😉
    Commentaire n°3 posté par pandora le 07/09/2008 à 22h22

    => Ne vous fiez pas à mes tous premiers écrits, je peux être une peau de vache (ce qui serait utile pour Mordikus, par contre). Je ne grassamate jamais… :( j’aime pas ça!
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 08h54

    4) J’espère que le Pépé de mon dernier fils qui vient d’entrer en 6ème est aussi enthousiaste pour son métier et pro que toi ! C’est son prof d’anglais, comme toi si j’ai bien tout compris ! Bonne semaine !
    Commentaire n°4 posté par Godnat le 07/09/2008 à 23h08

    => Achtung! Il y a ce que l’on pense, ce que l’on désire et « poursuit » et puis … il y a ce que l’on fait … Pro? C’est marrant, ça ne résonne pas du tout dans ma tête…!
    J’espère néanmoins la même chose pour ton fiston (c’est la Poule aux Oeufs d’Or?)
    A bientôt!
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 08h57

    5) Je n’ai jamais trouvé l’utilité de mes PP. Mais je pense que c’est juste parce que je ne suis pas tombé sur des profs comme toi qui aimait leur travail. Moi je dis chapeau…
    Commentaire n°5 posté par Mary le 07/09/2008 à 23h21

    => Cela fait quelques années que l’on doit faire des heures de Vie de Classe exprès avec sa classe; je ne sais même plus si elles sont rémunérées – je ne crois pas – tant leur statut et leur mode de fonctionnement a fluctué. C’était pour dire qu’il y a des tentatives d’amélioration dans ce sens. Normalement, on doit faire minimum une dizaine d’heures dans l’année …
    Non, non, arrêtez, je ne suis pas une sainte, je peux être fatiguée, énervée, flemmarde et peau de vache…
    Je reviendrai voir ton blog, qui m’a « accrochée » dans son idée.
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 09h01

    6) Bonsoir Mariev, j’ai pensé plusieurs fois à toi aujourd’hui alors je me bouge et je viens te souhaiter une bonne nuit. Que puis-je te souhaiter d’autre ? La joie, la souplesse, la maîtrise avec tes « élèves ». Avec ces êtres, plutôt, que tu rencontres un instant dans la farandole de la vie. Des êtres poussants qui, derrière leur allure agressive, lolita ou timide te disent : aide nous à grandir ! Reconnait-nous pour ce que nous sommes ! Aime nous ! Et toi tu es avec ton arrosoir et tu arroses tes êtres plantes en cours. Comme avec tes petits pois… Toute l’importance que tu peux avoir aux yeux d’un enfant assoifé à qui tu donnes à boire… il s’en souvient parfois jusqu’à son départ, je crois. Voilà. Euh… Good Week ? ? Quelque chose comme ça 😉
    Commentaire n°6 posté par Fabien le 08/09/2008 à 00h03

    => Hi! hi! mauvaise pioche, les petits pois c’est ceux que j’ai fait crever!!
    Mais j’aime ta métaphore, bien sûr, c’est ça, en filigrane. Ce qui est amusant, c’est que je ne me souviens d’aucun prof parce que les profs ne m’intéressaient pas du tout (à part le prof d’anglais en terminale)
    See you!
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 09h06

    7) Le monde des enfants,n’est pas forcement simple,il faut tres souvent de la spychologie,en as tu???? Puis en ce qui s’agit,du bavardage,tu l’es pas qu’a l’ecole,hihi;tu l’es partout,surtout sur les blogs,je parle.. Et j’adore ca!!!!!!! Bien a toi!!!!!!!
    Commentaire n°7 posté par B.Secret le 08/09/2008 à 07h32

    => De la psychologie … oui, sans doute un peu, sinon je n’aurais pas survécu dans ce métier lors de mes premières années (en ZEP-Violence-Sensible) … mais elle me fait défaut aussi : suffit d’être fatigué, d’en avoir marre … je suis faillible!
    A bientôt B.
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 09h09

    8) Il y a 2 ou 3 ans, j’ai envoyé toute penaude un mail à mon ancien prof de philo (qui est devenu Maître de conférences à L’université de Lille). 15 ans plus tard, je tenais enfin à le remercier de tout ce qu’il m’a apporté. Il m’a répondu le lendemain, très touché, m’indiquant que dans sa profession, c’était bien rare d’avoir des retours. Ton billet fait plaisir, Mariev, me fait très plaisir.
    Commentaire n°8 posté par Tata Huguette le 08/09/2008 à 07h55

    => Exact, Tata, tout à fait exact! L’Administration ne nous gratifie jamais (sauf au moment de l’inspection : « tenez, prenez ces quelques cacahuètes supplémentaires ») – et d’ailleurs, si elle nous emmerde, elle ne nout punit pas souvent (GROS travers de la fonction publique où l’on « mute » les gens…)
    Les retours, on en a : des petits cadeaux à Noël ou en fin d’année, pas tous les ans, pas tout le temps, des petits mots de jeunes élèves; parfois un parent …
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 09h14

    9) Une narration passionnante Bonne semaine
    Commentaire n°9 posté par Béranger le 08/09/2008 à 09h24

    => Merci l’ami … et de même!
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 11h51

    10) J’ai connu ça, quoi que aucun gamin ne m’a manqué de respect, et je n’ai jamais su pourquoi. J’ai enseigné 16 ans en collège. Ça me plaisait mais je voulais passer à autre chose, car effectivement fatiguant. Si j’ai passé l’agrég afin d’enseigner en fac, ce n’est pas pour rien. 15h de cours par semaine et mieux payé…
    Commentaire n°10 posté par Marcovaldo le 08/09/2008 à 10h15

    => Que tu aies passé l’agreg au bout d’une quinzaine d’années me laisse entrevoir une chance de le faire aussi, et de le réussir … car on dit que c’est à faire très tôt dans sa carrière, sinon, c’est plutôt fichu … Tu as donc eu la « gnaque » de le faire, bravo!
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 11h52

    11) Un résumé de rentré, bien perturbé. A l’ancienne époque, on fesait pas ca !! A+
    Commentaire n°11 posté par William le 08/09/2008 à 10h31

    => Euh … ben non, je dis que je suis plutôt contente
    Je ne comprends pas tout : quelle ancienne époque? il y a 20 ou 40 ans?
    Qu’est-ce qu’on ne faisait pas; balancer son carnet? Bah, cherche bien, des écorché vifs et des gamins rebelles et ascolaires, il y en a toujours eu, les formes d’expression variant sans doute selon les époques (voir le film des années 50 « Graine de Violence »)
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 11h55

    12) Heureux de savoir que ça s’est plutot bien passé. Tous les profs sont ils Pépé ?
    Commentaire n°12 posté par oliv kronsilds le 08/09/2008 à 11h19

    => Non, tous les profs ne sont pas Pépé, c’est sur la base du volontariat
    Mais il peut y avoir de chouettes petites Pépées (rhoo, j’ai pas pu résister, quelqu’un allait bien la faire, celle-là) et de chouettes Pépés, et des vrais papys supers, et des jeunes imbéciles ;..
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 11h56

    13) J’étais en train de me dire qu’il n’est sans doute pas bon de souffrir trop pour son métier, j’ai l’impression que ça empèche de vivre par ailleur…
    Commentaire n°13 posté par oliv kronsilds le 08/09/2008 à 11h29

    => Cette impression découle de mon texte? Théorie des vases communicants : ce qui se passe à l’extérieur influe sur l’intérieur, et vice-versa, c’est vrai … J’ai beaucoup souffert l’an dernier … c’était l’an dernier …
    PS : je t’ai laissé un commentaire … et une requête sur ton texte Luna Nuitombée … que j’ai adoré! Quel talent! Quel fou rire! 😉
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 11h59

    14) Quel monde que celui de l’école…Il y a tant à en dire. D’un regard décalé de quelques millimètres, j’en parlerai. Et c’est un terrain de relations humaines plus ou moins réussies dans un microcosme trop souvent égocentrique, à la pensée formatée. ( Je suis un peu dure là); Ce qui fait la différence, ce sont les personnes, les vraies, les humaines, celles qui verront au delà de leur petite personne. Mon ami Boris en parle si bien.. Histoire de rencontre et de passion, heureusement. De haine, de rejet,d »incompréhension trop souvent, malheureusement. Mes mots ici ne sont pas représentatifs de ce que j’en pense totalement , le lieu ne s’y prête pas. Veuillez s’il vous plait ne pas les enfermer dans un carcan stéréotypé. L’école est un carrefour de tous les possibles.
    Commentaire n°14 posté par fée des agrumes le 08/09/2008 à 12h35

    => Tu dis cela fort bien, et je sais que tu ne « clichètes » pas, loin de là. Le sujet est vaste, et je pense l’aborder de temps à autre ici.
    Mais je trouve néanmoins que depuis peu, l’école est vraiment « violente »; je ne parle pas de la « montée de la violence chez les jeunes », je parle d’une certaine violence institutionnelle, des douleurs adolescentes aussi … Peut-être est-ce mon regard qui change – ou pas …
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 21h58

    15) Au secooooooour tu es prof d’anglais!!!! je viens seulement de tilter!!!!! Et dire que je croyais être en confiance auprès de toi!!!! ;-((( Allez…. tu es surement une super prof…faut que je soigne ma phobie….
    Commentaire n°15 posté par mapie le 08/09/2008 à 16h02

    => Mince … ça existe la « profanglophobie »? Ou c’est juste de l’anglophobie? Tu sembles avoir été traumatisée! Raconte!
    Je suis gentille, moi :(
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 22h01

    16) Bonsoir, Je viens de te découvrir grâce à Aménothes, qui t’as mis à l’honneur sur son blog. Et je dois dire que j’apprécie beaucoup ce que je lis. Je n’ai pas encore trop parcouru ton petit chez toi, mais cet article a particulièrement retenu mon attention. Je ne suis pas prof, même si je pense que j’aurai aimé l’être. Par contre voici maintenant 10 ans que je travaille auprès de jeunes, au commencement en tant qu’animatrice socioculturelle (les 11/15ans), puis depuis 2 ans en tant qu’informatrice jeunesse, auprès des 11 /30 ans(le public s’est élargi un peu!). Mon métier me passionne également et la rentrée scolaire, en ce moment je suis en plein dedans. On s’occupe d’un dispositif qui s’appelle SOS Rentrée et qui concerne tous les jeunes qui n’ont pas d’affectation scolaire pour la rentrée ou une mauvaise affectation. Et bien, je peux te dire que le nombre de jeunes dans ce cas est alarmant. Nous avons aussi bien des collégiens, que des lycéens et même des universitaires! Et il ne s’agit pas que de cas  »difficiles », mais de jeunes ayant ‘joué’ le jeu en ayant un parcours correct et en ayant obtenu leur diplôme, mais qui se retrouvent tout de même sur la touche faute de place dans certaines filières. Ou encore placés dans un domaine complètement opposé à ce qu’ils avaient choisi… Enfin, je pourrais en parler des heures. Mais il faut considérer aussi qu’il s’agit de la région parisienne, peut-être est-ce moins le cas dans ta région. Malgré tout je trouve très grave la question de l’orientation en France, j’ai des centaines d’exemples chaque année, notamment à travers ceux, plus âgés, qui viennent ensuite me voir pour les aider à rechercher un emploi car ils sont déscolarisés (entre 17 et 20 ans). Ne t’inquiète pas, d’habitude je ne laisse pas d’aussi grands commentaires, c’est exceptionnel, si si, je t’assure. Bon je vais m’arrêter là. A très bientôt ,j’espère. Debby
    Commentaire n°16 posté par Debby le 08/09/2008 à 21h54

    => Je pense que nous en avons pas mal aussi, puisque nous avons des élèves venus redoubler leur 3è faute d’affectation dans un établissement
    l’orientation … j’ai le sentiment qu’elle ne va pas super bien, et comment veux-tu que ça aille quand on a un(e) Conseiller(e) d’Orientation Psychologue une journée par semaine dans un établissement de 800 élèves? Cette personne travaille également en Lycée et tient des permanences en CIO … Je ne sais pas!
    Tu dis être passionnée par ton métier, ce qui explique un si long – et passionnant – commentaire!
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 22h19

    17) Oups, je corrige tout de suite, ce n’est pas Aménothes qui a parlé de toi sur son blog, mais B Secret. Il fallait que je rectifie tout de suite, il faut rendre à César ce qui appartient à César.
    Commentaire n°17 posté par Debby le 08/09/2008 à 22h04

    => J’avais rectifié mais les visiteurs, en effet, doivent savoir qui est César!
    Réponse de mariev le 08/09/2008 à 22h22

    18) un peu que cela existe!!!!! viens lire  » do you speak english » àin my blog et tu comprendras…. ;-)!!! ( chouette je me fais de la pub!!! merci pour la jolie recette de poulet, je suis heureuse, celle là je vais pouvoir la faire! Je passe « du poulet à la Mariev » quelle expression!!!! pour te dire que je ne doute pas du fait que tu sois une de ces gentilles profs d’Anglais que je n’ai pas eu le plaisir de connaitre!!!;-)
    Commentaire n°18 posté par mapie le 09/09/2008 à 09h50

    => D’accord, je suis curieuse de voir ça, la profanglophobie!
    Et bon appétit (je viens de te le dire en anglais! Oui, sérieux!)
    Réponse de mariev le 09/09/2008 à 17h04

    19) en écho: Oui l’école institutionnelle est violente, la société aussi, les souffrances d’autant plus pénibles, pour tous. Seulement, je vis de l’espoir partouououououoout 😀
    Commentaire n°19 posté par fée des agrumes le 09/09/2008 à 10h44

    => Me toooooooooo!
    Réponse de mariev le 09/09/2008 à 17h07

    20) Je suis admirative des profs, parce que je ne pourrais vraiment pas faire ce boulot… enfin peut-être que je pourrais, mais j’en ai vraiment pas envie… je suis pas assez patiente! je voudrais prendre que les bons côtés, sans en assumer les mauvais, et ça marche pas comme ça!
    Commentaire n°20 posté par Coq le 09/09/2008 à 13h16

    => Ah non, ça marche pas comme ça du tout!
    PS : je ne suis pas toujours très patiente … :(
    Réponse de mariev le 09/09/2008 à 17h12

    21) Je te souhaite de passer une excellente année scolaire. Je pense que dans tout métier il y a des hauts et des bas mais même si cela est parfois difficile, ta profession est gratifiante surtout lorsque tu apportes des choses aux élèves.
    Commentaire n°21 posté par tibiscuit le 09/09/2008 à 20h34

    => Absolument Tibiscuit, sans oublier qu’eux-mêmes m’apportent beaucoup!
    Réponse de mariev le 09/09/2008 à 21h03

    22) Sûr que si j’avais eu un prof comme toi, j’aurais aimé l’école…. et peut-être continué des études !
    A 15 ans , je travaillais déjà, mais je ne regrettte rien, j’ai fais ce que j’avais envie… quitter l’école qui décidemment n’était pas faite pour moi ou moi pour elle ?
    Merci de ta visite, et à bientôt sur mon blog photo ?
    Josiane
    Commentaire n°22 posté par Josiane Lévêque le 25/01/2009 à 19h30

    => Ah, ça n’est pas dit !
    Ce qui est dommage avec l’école, c’est qu’elle fait quand même le grand rouleau compresseur, et certains n’y ont en effet pas leur place, car elle ne veut pas les « accueillir » … des fois, j’en ai des sueurs froides …
    tes aquarelles sont splendides, je suis admirative et rêveuse devant elles
    à bientôt, ici ou là 😉
    Réponse de mariev le 26/01/2009 à 20h35

    répondre

  2. Posté le 25 août 2012 à 8 h 36 min | Permalink

    Bonjour,
    La rentrée, c’est pour bientôt.
    Profitons de cette dernière semaine.

    Bon week-end.

    répondre

    mariev répond:

    Oh ben, quel drôle de retour en arrière! 😆 Je ne suis pas pressée … (je ne suis jamais pressée)
    Merci de ton passage! :)

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green