au pays des mots

Occupée à installer ma piscine (rhooo, ça va, je frime pas, elle est en plastique tout moche, d’abord), très fatiguée du coup, et puis je me suis beaucoup promenée dans les blogs récemment  …. tout ceci explique que j’ai « sauté le repas » hier

Mais dans la tête, ça fonctionne à peu près, et une nouvelle idée de rubrique m’est venue, inspirée en partie par deux d’entre vous :
« Les Beaux Mots » de Moon
et un article de Delphine

Nous avons tous notre petit lexique secret : un jardin où fleurissent quelques mots semés par nos bons soins ou des mots plus sauvages apparus spontanément au fil de nos lectures, de nos conversations. Dans ce jardin dominent aussi, majestueux, des mots profondément enracinés dans notre enfance, qu’ils font résonner au moindre souffle lyrique, à la plus petite brise levée en feuilletant un livre, en grignotant une madeleine, en papotant avec un(e) ami(e)…

Certains de ces mots gazouillent, virevoltent, vibrionnent; ils sont légers, ils sèment des sourires, des désirs de s’envoler, des sourires..

Certains sont graves, emplis de larmes, ils tracent de douloureux sillons dans nos poitrines, lacèrent nos âmes, griffent notre douceur, nos valeurs que l’on espère solides et humaines…

Certains sont impressionnants, provoquent une aliénation, une idée reçue, une croyance étouffante…

Certains sont trompeurs, que ce soit emplis de vice ou de malice; longtemps on a cru connaître leur nature, jusqu’au jour où, dans la lettre d’un(e) amoureux(se), dans un dictionnaire, un sous-titre, on les découvre tels qu’ils sont. En bref, ces mots, ces expressions dont on croyait connaître l’orthographe…  Quelle déception parfois!

Certains sont oppressants, d’autres délicieusement métissés, ou carrément étrangers…

Voici donc « Le Pays des Mots »
Vous pouvez contribuer en toute liberté, soit dans l’espace commentaires, soit en m’envoyant un mail (vous l’avez si j’ai laissé une trace chez vous) : je publierai régulièrement.

Aujourd’hui :

LE MOT TROMPEUR
J’ai été terriblement déçue, il n’y a pas si longtemps (quoi, j’avais passé 30 ans, en fait…), de découvrir que le dépôt jaunâtre qui se colle dans le pavillon de nos oreilles se nomme CERUMEN.
Moi, j’avais toujours appelé ça CIRE HUMAINE, et ça me paraît encore aujourd’hui bien plus logique et poétique… Hélas, mon affreux cerveau de prof m’oblige à utliser les mots justes quand je les connais, et quand il m’est donné de parler de cette chose (ce qui n’est pas quotidien, ouf!), eh bien je prononce désormais « cerumen », bien que ma tête et ma langue ressentent vivement mon « cire humaine ». Evidemment, je saisis aussi l’occasion de raconter cette petite histoire!

Dans le même genre, il y eut MASSACHUSSETS transformé en MACHE TA CHAUSSETTE (avec l’aide sournoise de mon père…), mais j’ai mis beaucoup moins de temps à découvrir ma méprise (déjà, j’aurais eu du mal à devenir prof d’anglais… quand même… y’a des limites…)

LE MOT IMPOSSIBLE
Justement, il est anglais, je déteste le prononcer, je m’emmêle non pas les pinceaux, mais les dents, la langue, le palais, la glotte, il sonne terriblement faux quand je le prononce en classe (et c’est souvent!)… Les élèves pensent que je suis en train de manger un truc en douce et que je vais m’étrangler!
Il s’agit de RULER (la règle, celle pour tracer des traits bien droits). Y m’énerve ce mot!
Ah, il pourrait être espagnol aussi; encore un enchaînement impossible impliquant la langue, le palais, la gorge, faut être plus que vif! Il s’agit de NARANJA (l’orange, si je ne m’abuse). Lui, il m’énerve pas parce que j’adore l’espagnol (pour le peu que j’ai appris en vacances), alors je me traite de nulle.

NB : j’adore l’anglais, mais l’anglais (ou parfois certains Anglais) peut m’énerver, voui

Allez, cherchez bien, vous en avez plein la besace!

*

9 juillet 2008


Un commentaire

  1. commentaires rapatriés
    Posté le 27 février 2010 à 20 h 46 min | Permalink

    1) Je vais te rassurer, pour moi à l’oral et en anglais, tous les mots sont impossibles 😉 Je vais essayer de te trouver un mot…
    Commentaire n°1 posté par pandora le 09/07/2008 à 21h38

    => Bah bah bah… qu’est-ce que ça veut dire…pourtant nous sommes très forts et reconnus dans le monde entier en ce qui concerne l’enseignement des langues étrangères! 😛
    Tu vas trouver un mot, c’est sûr! avec plein de trucs à raconter!
    Belle soirée
    Réponse de mariev le 09/07/2008 à 22h09

    2) Moi j’ai un problème avec certains mots, parce que je les confonds… Mais je n’en dirai pas plus ici, parce que je comptais justement en faire un petit article dans mon blog un de ces quatre 😉
    Commentaire n°2 posté par Coq le 09/07/2008 à 22h22

    => Ouais, d’accord… mais y’a bien des mots qui ne rentreront pas dans la catégorie « mots que je confonds », non? Allez, cherche bien, vilaine!
    « Va dans l »métro Satanas! » (c’est pas moi qui parle, c’est Gad Elmaleh alias Chouchou)
    Belle soirée! 😉
    Réponse de mariev le 09/07/2008 à 22h33

    3) Il y a en effet comme ça des mots qu’on découvre soudain, dans leur sens et dans leur orthographe, bien qu’on les ait lus et employés des dizaines de fois dans notre vie. En voici un : SAUPOUDRER Il a toujours été écrit comme ça, mais comme j’étais persuadé que cela s’écrivait SOUPOUDRER, je lisais O là où il y avait un A, sans m’en rendre compte. Et quand quelqu’un, ma fille peut-être, me l’a fait remarquer, je lui ai ri au nez, persuadé mordicus de la justesse de mon point de vue. Il a fallu qu’on me mette un dictionnaire sous le nez, et que je fasse un effort en épelant le mot, pour que j’admette, à contre coeur et tout ébaubi, que pour une fois j’avais tort, mais pire, tort vis à vis de moi-même…
    Commentaire n°3 posté par Jean-Jacques le 09/07/2008 à 23h30

    => Ebaubi…ça c’est un joli mot
    Aah..tu es du genre à toujours vouloir avoir raison? … ça me rappelle quelqu’un qui était per-sua-dé d’avoir posé ses lunettes je ne sais plus où (un lieu classique, genre la table ou le buffet) et qui les a retrouvées … DANS le frigo!! Ca lui a pris une bonne heure, jusqu’à ce que quelqu’un aille se chercher une bière ou un yaourt.
    Réponse de mariev le 09/07/2008 à 23h41

    4) Bon puisque tu insistes… J’ai un autre problème avec les mots, à part le fait de les confondre… c’est que je suis un rien pointilleuse. Par exemple je supporte pas quand quelqu’un va mettre une virgule là où elle n’a pas lieu d’être. Ou encore quand on confond « entre parenthèses », et « entre guillemets »… Ou quand on dit « au jour d’aujourd’hui », ça m’énerve!!!! ça fait redondant, ça fait ridicule! Ou l’expression « le temps matériel »… On n’a pas le temps, point! pas besoin de rajouter « le temps MATERIEL »! Comment ça, je m’énerve?
    Commentaire n°4 posté par Coq le 10/07/2008 à 00h32

    => C’est amusant … on tique sur les mêmes trucs – donc, à priori, je ne suis pas visée, ouf, car je te sens un brin agacée
    Bon, tu es un peu hors-sujet, mais tu l’as fait exprès! Pas grave, j’ai encore ricané comme une baleine, alors c’est bon!
    Belle journée!
    Réponse de mariev le 10/07/2008 à 08h07

    5) Très bonne iniative je trouve que celle ci. Pour ma part j’utilise toujours un tas de mots qui n’existent que chez moi… donc difficile de vous faire partager 😉 Quant à la Naranja, qui est effectivement une orange en espagnol, c’est également un mot qui énerve mon mari. Difficile à prononcer quand on n’a pas baigné dans l’espagnol toute son enfance ! Bises à toi.
    Commentaire n°5 posté par Rainette le 10/07/2008 à 10h45

    => Aah mais les mots qui n’existent que sur quelques mètres carrés sont les bienvenus! J’en ai quelques-uns en réserve, moi aussi!
    Réponse de mariev le 10/07/2008 à 11h36

    6) Je vais te donner deux mots qui me font rire et qui me mettent de bonne humeur. Bon, ils ne sont pas très simples à placer dans une conversation mais il sont utiles au scrabble parce qu’ils permettent de placer le Y 😉 C’est troglodyte et polyglotte… J’aime leur sonorité, leur prononciation, je les aime tout court… et ce qui me fait plus rire encore est d’en utiliser l’un à la place de l’autre… C’est toi qui l’a voulu 😉 Bonne journée
    Commentaire n°6 posté par pandora le 10/07/2008 à 13h26

    => C’est-à-dire … ce « troglydote » est « polydyte »? … ou « Moi, mon idéal, c’est le troglodyte »?
    Oui, ça fait glouglou quand on les prononce
    Réponse de mariev le 10/07/2008 à 14h36

    7) En voilà une autre qui fait glou glou : « Bill, bring me a bottle of beer » Que j’explique si tu ne la connais pas, c’est une plaisanterie typiquement anglaise : Lord Jim dans son bain ayant lâché un vent peu discret et prolongé, le majordome derrière la porte a interprété les bruits entendus et…apporté une bouteille de bière…) Hi hi tu vois, blague pas très intello, mais je suis polyglotte en bruits aussi ! Tiens, d’ailleurs, c’est quoi le bruit d’une baleine qui ricane ? Hi hi peut-être ?
    Commentaire n°7 posté par Jean-Jacques le 10/07/2008 à 18h10

    => Blague à prononcer en gonflant les joues et en faisant claquer les lèvres, moi ça me fait beaucoup rire!
    Une baleine qui ricane (créature dodue secouée de gais soubresauts), ça peut donner « hi hi hi », en effet
    Réponse de mariev le 11/07/2008 à 09h06

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green