tout est relatif …

En me promenant chez Mapy, j’ai pu visionner cette vidéo qui m’a filé une sacrée chair de poule pour au moins deux raisons : la mise en perspective de la place de l’humain au sein de l’univers, et la musique. Voire une troisième, la potentialisation mutuelle (la musique renforce les images, les images subliment la musique) …

Le film dure tout juste 10 minutes … Ne zappez pas!  Vous savez bien … si vous êtes pressé, faites un détour … ou revenez voir … ou allez voir chez Mapy, qui a d’autres petits trésors  😉

*

*

Tout en visionnant me sont venues toutes sortes de réflexions …

Vers le début, j’ai repensé à ce roman de science-fiction des années 50/60 où les héros sont envoyés aux confins de l’univers connu car de graves turbulences y sont apparues et semblent menacer l’univers entier. Lorsqu’ils franchissent la « frontière » … ils se retrouvent expulsés du genou blessé d’une jeune femme … Ce jeu de poupées russes m’a permis d’appréhender pour la première fois la notion d’infini, d’infiniment grand et d’infiniment petit, de serpent qui se mord la queue ou de boucle bouclée  –  au choix …

A mesure que l’on s’éloigne de la planète, j’ai surtout ressenti notre immense solitude.
Immense …

Et en plongeant au coeur de nos atomes, la caméra nous raconte combien nous sommes « habités », intensément « habités » … par l’univers entier.

Oui, il est vrai alors que nous sommes bien petits et qu’il serait bon de se le rappeler régulièrement, histoire d’arrêter de se prendre la tête sur de véritables broutilles ; de se manger le nez pour de bêtes histoires de territoires, de croyances, de valeurs, de différences ; de se penser si naturellement dominants dans nos rapports à tous les autres habitants de la belle Bleue …
certes … c’est une évidence … nous ne sommes pas grand-chose
Mais la vidéo m’a poussée à aller un tout petit peu plus loin. Si nous ne sommes que des poussières de l’univers, nous en faisons malgré tout partie, nous sommes faits de sa substance, nous sommes l’un de ses très nombreux échos, nous appartenons à l’entier et l’entier nous appartient …

J’ai éprouvé une profonde tendresse pour nous, les humanoïdes, et pour tout ce qui nous entoure. Et j’ai repensé à cette divergence d’opinion qu’il m’arrive régulièrement d’avoir avec des personnes (« in real life » ou sur les blogs) qui pensent et disent que l’humanité ne mérite pas d’exister, qu’on devrait crever pour laisser respirer la planète, que c’est un furoncle dans la grande histoire de l’univers. Ce n’est pas faux, je ne me voile pas la face (il faudra bien qu’on aborde un jour de front la problématique  –  encore tabou  –  de la démographie), mais quand même, je réagis assez vivement à la longue par des « Ben faut que ça arrive le plus vite possible ou faut attendre que tu aies fini de vivre ta propre vie?« , ou encore « T’es un(e) extra-terrestre?« , ou, plus cruel « Et tes gosses, ils sont où dans le scénario?« . Ben oui, c’est bizarre d’envisager la fin de l’humanité sans clairement envisager sa fin propre d’abord. Une seule personne a tenu à me « rassurer » en disant qu’elle était « prête à partir dans le premier wagon » ….

Notre place dans l’univers me paraît « légitime » puisque nous sommes là. Et si nous sommes là, c’est qu’on s’est drôlement bien démerdés, bien aidés également par une série de « hasards », de mutations et autres manifestations cosmiques totalement indépendantes de notre bon vouloir. Je ne nie pas du tout que nous avons tendance à développer majoritairement les défauts de nos qualités, et que cette tendance s’accélère avec l’évolution démographique.
Je reste admirative de nombreuses réalisations humaines. Seul l’homme est capable de se mettre ainsi en perspective, comme dans cette vidéo.
Je reste vigilante, et respectueuse au possible de mon environnement.
Je reste sensible, active, parfois « teigneuse », parfois profondément triste, parfois conne aussi, devant la bêtise, l’ethnocentrisme, le spécisme, l’appât du gain, …
Je reste humble. Je serai peut-être la première victime d’une inondation ici, d’un glissement de terrain là, d’un terrible ouragan généré par les modifications climatiques auxquelles nous avons contribué…

Clairement, ça me ferait chier … Parce que je reste « une », individuelle et sans nul doute individualiste, et … habitée par l’univers.

*

*

9 mai 2009

20 commentaires

  1. Posté le 9 mai 2009 à 20 h 39 min | Permalink

    Oh oui ! il faut le voir jusqu’au bout ! il est vrai que  nous sommes insignifiants au regard de quelque dimension que ce soit, rapportés à
    l’univers.Personnellement, c’est l’astronomie et non la philosophie qui m’a fait comprendre que ma propre mort ne revêtait aucune importance en elle-même.Non seulement, je crois en l’existence de civilisations extraterrestres, le contraire défierait tous les calculs de probabilités, mais je ne serais pas non plus étonné d’apprendre que l’homme n’est pas le sommet de la création sur Terre.Comme le dit un scientifique, il peut très bien exister « une intelligence froide et impersonnelle » qui « suit » la progression de l’humanité, sans que nous en ayons conscience.Tout comme notre comportement envers les animaux.Tu veux que je te dise Mariev, les gens devraient être plus nombreux à s’intéresser à l’astronomie : c’est une science aux découvertes fascinantes et qui a le bon goût de ne pas polluer.Ensuite, pour ce qui cf l’espèce humaine, je fais la distinction entre un torero et Hubert Reeves, entre un Mandela et un Bush.Mais avons nous connu un seul jour sans guerre depuis que l’humanité existe ?
    Je te souhaite une belle
    soirée ( P.S : ton roman de science fiction me dit quelque chose, mais je ne vois pas de quel titre il s’agit, si quelqu’un(e) le sait…)

    répondre

    mariev répond:

    d’accord avec toi, l’astronomie est une excellente discipline (il faut absolument que je parle de ces « doux-dingues » qui essayent d’attraper une particule en provenance de l’espace, sur 3000 km2 en Argentine), elle met direct en contact avec l’infini et notre finitude …
    en parlant de ça … ma propre mort ne me pose pas de problème, c’est dans l’ordre des choses ; ce qui me poserait problème (mais bon, je serais morte, on n’a plus trop de soucis dans ces cas-là) c’est qu’elle se fasse dans le cadre de, ou qu’elle serve, cette pensée bizarre que l’Homme n’aurait pas dû exister et doit absolument crever … Là, j’ai beaucoup de mal … 😉

    Je n’avais jamais entendu parler de cette théorie d’une intelligence « froide et impersonnelle » … mais pourquoi pas? Tout comme je te rejoins sur l’existence d’autres formes de vie ailleurs

    Et moi aussi, je fais la différence entre un nazi et Albert Einstein, bien sûr … Ma grande tendresse en regardant ce film est à la mesure du tournis éprouvé ; quand on se sent tout petit tout faible, on pense à ce qui peut nous rendre fort et serein, d’où la tonalité résolument positive de mon billet. Mais j’avoue que je désespère aussi assez souvent 😉

    Pour le roman de SF, voir la réponse de jean-jacques un peu plus haut 😉 bise

    répondre

  2. Posté le 9 mai 2009 à 21 h 13 min | Permalink

    Très belle vidéo en effet :-) Je me souviens de mes premiers « chocs » sur ce sujet… grâce à mon père, déjà, qui savait nous raconter le ciel les soirs d’été… grâce à des livres, aussi… des bouquins auxquels Hubert Reeves participait (« La plus belle histoire du monde » et « la plus belle histoire de l’homme » trônent toujours sur ma « bibliothèque réduite (je n’ai pas emporté tous mes livres lors de mes déménagements, mais ceux-ci font partie des survivants…)), ou encore des romans philosophiques de Jostein Gaarder (« Le mystère de la patience » est mon livre préféré… « Maya » m’a également beaucoup marquée). Et puis bien sûr ma propre petite expérience, mon contact avec la nature, ce que j’ai pu ressentir au plus profond de mon être sans pouvoir mettre des mots dessus…
    … tout ça m’a beaucoup marquée, et je vis chaque jour en ayant conscience de ma place dans ce monde… à la fois insignifiante et miraculeuse …

    répondre

    mariev répond:

    y’a vraiment des fois où j’ai l’impression qu’on a le même papa, toi et moi 😉

    insignifiante et miraculeuse … exactement!!

    répondre

  3. Posté le 10 mai 2009 à 1 h 45 min | Permalink

    Mon mari m’a récemment expliqué des théories qui disent que l’ADN est vraiment un virus qui a su se répliquer. C’est intéressant. Et j’aime beaucoup l’idée scientifique qui dit que l’énergie n’est ni créée, ni détruite. Les atomes dans nos corps ont toujours existé, c’est chouette, non ?

    Oui, bon, je ne sais pas pour notre justification, mais nous faisons beaucoup de mal (à l’environnement et à nous-mêmes) qui va mener à notre destruction éventuelle, je crois que cela est plus ou moins certain. Sans parler du fait que le soleil terminera sa vie qui terminera celle de la Terre aussi.

    Qu’est-ce que nous sommes chanceux de pouvoir vivre ici et maintenant, non?

    répondre

    mariev répond:

    c’est sûr, de toute façon, nous sommes un genre d’accident, comme pleins d’autres choses sur terre et ailleurs, nous sommes juste une partie d’un grand mouvement qui va on ne sait où ni pourquoi.
    Oui : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », ça me fascine toujours autant 😉

    J’ai voulu mon post résolument positif, par réaction au misanthropisme ambiant ici et là dès qu’on parle environnement, relations à l’animal, politique … Mais je ne suis pas aveugle … on marche d’un bon pas vers de grosses grosses « emmerdes »

    Je ne me plains pas de vivre ici et maintenant, c’est clair, mais nous vivons une prise / crise de conscience qu’aucune génération avant nous n’a jamais traversée … c’est pas toujours confortable

    répondre

  4. Posté le 10 mai 2009 à 10 h 07 min | Permalink

    Je n’arrive pas à visionner la vidéo, question technique?
    Mais le sujet est passionnant, le pourquoi-comment-dans quel but, c’est toute la question de la vie. Pour moi tout ça mène inévitablement à une profonde recherche spirituelle (je n’ai pas dit religieuse)

    répondre

    mariev répond:

    Il me semble que les autres ont pu la visionner …
    Les avancées en astronomie, physique et biologie ont amené de nombreux scientifiques modernes, souvent athés, à reconsidérer leur propre spiritualité, non pas en se mettant à croire en un Dieu, mais en se posant de nouvelles questions … Intéressant, n’est-ce pas? Il était dit que le XXIème siècle serait spirituel ou ne serait pas … Il est urgent d’être spirituel

    répondre

  5. Posté le 10 mai 2009 à 12 h 10 min | Permalink

    Est- ce parce que j’ai cette conscience  que je ne m’interroge pas sur ces échelles? Elles existent et je passe mon temps à m’émerveiller de
    l’univers tant interne qu’externe.
    Question de conscience, inévitablement, au sens qu’induit Annie avec qui je résonne particulièrement et non d’intellect ou de mental.
    Ce dont nous n’avons pas conscience n’existe pas. Le monde existe parce que nous l’élaborons en nous -même; mon ami Boris l’explique si merveilleusement dans ces ensorcèlements du monde  se jouant au creux de nos êtres.
    Nous sommes là, simplement et il n’y a pas lieu d’avoir de jugement sur cet état de fait. Nous sommes.
    L’humanité A sa place dans l’univers, aussi ténue soit- elle; la nature au sens large n’aimant pas le vide, nous disparus, viendrait autre chose.
    Notre liberté incroyable- grâce au cerveau hyper développé qu’est le nôtre- est la clef de notre évolution, libres de donner dans le meilleur comme dans le pire, en variation individuelle ou collective, cela relève de la responsabilité de chacun et non d’un jugement extérieur à soi.
    Je ne sais comment dire, les mots me manquent alors que j’écoute une émission à la radio, merveilleuse Planète bleue à écouter indéfiniment, sans modération et les yeux ouverts sur soi et le dehors …
    Bon dimanche

    répondre

    mariev répond:

    Tu le dis tellement mieux que moi!!
    Je comprends, si, si, ceux qui disent que l’humanité méritera bien de disparaître … surtout si je m’attarde à faire le décompte des guerres depuis l’aube des temps, des détournements de la quasi-totalité des merveilleuses découvertes, ou tout simplement des comportements franchement individualistes / agressifs / incohérents auxquels je suis confrontée chaque jour … Mais je ne vois pas l’intérêt de le verbaliser et de le brandir comme un étendard, comme un point final à toute discussion. En fait, je l’interprète presque comme de la vanité, souvent haineuse, comme si leur lucidité objective sur les travers humains conférait à ces personnes une vertu qui les mettrait au-dessus / en-dehors du lot. Des milliers de gens oeuvrent pour leur propre bien ET pour le bien commun sans forcément penser que leurs semblables devraient « crever » (un terme que je retrouve souvent). Tous les hommes ne sont pas égaux, il y en de magnifiques, et il y en a de terribles, et comme Morsli, je fais bien la différence entre un Bush et un Mandela … Mais je ne condamnerais malgré tout pas Bush à mort …

    Mon Dimanche est plein de rhume et de migraine … moi aussi, j’ai un peu de mal à m’exprimer

    répondre

  6. Posté le 10 mai 2009 à 12 h 20 min | Permalink

    Pour le bouquin, j’en connais deux :
    – « Le 9 de pique » de John Amila, paru dans le « Rayon Fantastique » en 1956, et pas réédité depuis 25 ans. C’est le meilleur des deux, plein d’humour, mais peu de chances de le trouver en librairie et même chez les bouquinistes.
    – « Au-delà de l’infini » de Jimmy Guieu, paru en 1952, réédité plusieurs fois, mais c’est vraiment le degré zéro de l’écriture, comme d’ailleurs tous les bouquins de Guieu. Dire que je trouvais ça génial quand j’étais ado …

    Pour en savoir plus, aller sur Noosphère

    répondre

    mariev répond:

    voilà .. je savais que je pourrais compter sur toi … BISOU! 😉

    (à l’époque où je l’ai lu, j’étais trop jeune pour faire attention au style littéraire, alors je ne saurais dire s’il s’agit de Jimmy Guieu ou de John Amila)

    répondre

  7. Posté le 10 mai 2009 à 12 h 42 min | Permalink

    Pour ce qui concerne le fond de ton article, plutôt que le commenter ici, j’ai déjà écrit quelque chose là-dessus que tu pourras retrouver .

    répondre

    mariev répond:

    oui, je l’avais déjà lu … ça me redonne le tournis, tiens …

    répondre

  8. Posté le 10 mai 2009 à 14 h 40 min | Permalink

    finalement nous sommes peu de choses, quasiment rien, alors peut-être ne sommes nous pas des exceptions?

    Cette plongée dans l’infiniment grand et l’infiniment petit me donne le vertige…

    répondre

    mariev répond:

    Non, nous ne sommes pas une exception, mais nous sommes quelque peu exceptionnels malgré tout ; de nombreuses espèces sont sur Terre depuis longtemps, certaines s’étant adaptées à tous les changements environnementaux, d’autres s’étant tellement spécialisées sur un seul biotope qu’elles y survivent magnifiquement mais courent le risque de disparaître en un claquement de doigt au moindre changement. De très nombreuses autres ont vécu ce que vivent les roses … Et certaines espèces ont disparu de leur propre fait, aussi, incapables de réguler leur démographie, par exemple …
    Mais nous sommes bien les seuls à pouvoir mettre tout cela en perspective … normalement … sauf que ceux qui auraient le pouvoir de nous amener à nous modifier ne s’en servent pas. En cela, nous avons perdu notre « animalité » : chez de nombreuses espèces animales, celui qui « règne » est choisi parce qu’il est celui qui apportera le plus grand bien à son groupe …
    Moi aussi, j’ai le tournis …

    répondre

  9. Posté le 10 mai 2009 à 17 h 49 min | Permalink

    ECRASANT !!!!!!…..limite très grave …

    Mais RASSURANT …..nous sommes , en réalité , de vrais petits cosmos à nous tous seuls …

    Sur et certain ….cela invite à relativiser à propos de ……..presque tout , en fait ….
    mais ….merdalors , j’aime trop cette vie ! ….et quelle chance d’ y avoir joué  !

    répondre

    mariev répond:

    oui!! C’est exactement ce côté « petit cosmos intérieur » qui m’a filé à la fois chair de poule et tendresse, et m’a donc poussée à être résolument positive dans ce billet
    tout pareil, j’aime la vie!! Mais comme je disais à Joye, je crois bien que nous sommes la première génération à traverser une vraie prise / crise de conscience qu’est pas super confortable .. je veux dire, on a toutes les acrtes en main (avant, nos ancêtres étaient moins nombreux et souffraient surtout de devoir survivre, point)
    bisou!

    répondre

  10. Posté le 10 mai 2009 à 18 h 06 min | Permalink

    Merci pour les réponses cf le roman.D’accord aussi pour l’avis relatif à Jimmy Guieu qui racontait n’importe quoi même en dehors de la S.F.

    P.S
    : Mariev, quand certain(e)s parlent de la disparition de l’espèce humaine j’ose croire et je crois (c’est mon cas ) qu’il s’agit d’une fin naturelle.Je persiste quand même pour dire que ce serait « jour de fête » pour l’espèce animale.

    répondre

    mariev répond:

    rho la la, Jimmy Guieu … / et merci Morsli d’interpeller mon intérêt, la migraine et le rhume m’ont empêchée de bien regarder l’équation de jlm, je vais aller voir qu’est-ce que c’est 😉

    je sais que mon discours « en réaction » n’est pas super limpide … disons que je n’avais jamais été confrontée à ce type de raisonnements, je suis désarçonnée et peinée, en fait, d’entendre / lire certaines choses. J’entends bien quel est ton positionnement, et je le comprends tout à fait, et j’y adhère, mais tu sais y mettre des formes, toi … Fée des Agrumes aussi, par exemple, ne contredit pas non plus, mais elle le dit avec tant d’humanisme, de ferveur et de spiritualité … Mais d’autres ont un vocabulaire si violent à mes yeux que je n’arrive pas à y voir clair … j’espère ne pas t’avoir froissé

    répondre

  11. Posté le 10 mai 2009 à 18 h 10 min | Permalink

    Ah! je suis revenue voir si ça fonctionnait cette fois et…oui!
    Mon fiston est chez moi et depuis l’ordi fonctionne moins bien, et ce n’est pas un hasard …

    répondre

    mariev répond:

    profite!! 😉

    répondre

  12. Posté le 10 mai 2009 à 19 h 34 min | Permalink

    Froissé, certainement pas Mariev ! en outre, je supporte mal les gens susceptibles avec lesquels il faut dialoguer comme on marcherait sur des oeufs. Ils sont irrespirables. Je sais très bien que tu avais bien compris que je n’étais certainement pas misanthrope. Bises.

    répondre

    mariev répond:

    ah oui, je ne supporte plus non plus, mais ayant du mal à exprimer clairement mon ressenti sur le sujet, je pouvais craindre de mal me faire comprendre, bêtement

    répondre

  13. Posté le 10 mai 2009 à 23 h 07 min | Permalink

    Ce qui m’impressionne c’est comment l’infiniment grand répond à l’infiniment petit, cela me fascine et m’émerveille …
    L’autre soir, nous en parlions avec notre plus jeune (Philippe est féru d’astronomie), et comme il y a des traces d’eau sur Mars, nous commençions à imaginer d’installer des plantes pour transformer pour le CO2 en oxygène et Mars deviendrait habitable avant que nous ne parvenions à nous déplacer à la vitesse des années-lumières !….
    En partie, l’impact de l’homme sur la terre est important, et peut être que ces dernières années nous accélérons le processus de réchauffement de la planète, mais quelque part, avant que nous commencions « à dégrader la terre », celle-ci a connu des évolutions autrement plus importantes et des périodes de glaciation et de réchauffement ; autrement dit, je me demande si nous avons le recul suffisant pour pouvoir réellement
    interpréter et juger…

    répondre

    mariev répond:

    oui, et c’est ça aussi je crois qui impressionne les scientifiques à mesure qu’ils avancent dans le micro et le macro

    coloniser Mars avant d’avoir « réparé » la Terre, serait-ce une bonne idée …? Certes, nous sommes l’un des nombreux aléas subis par la planète, n’empêche, on est censés avoir plus de cervelle qu’un typhon, qu’un volcan plongeant la planète dans une ère glaciaire … c’est là le « hic »

    répondre

  14. Posté le 10 mai 2009 à 23 h 24 min | Permalink

    Très chouette à voir, dommage que les images ne soient pas de très bonne qualité. Je suis un univers !!! Je comprends maintenant que mon mari ne me comprenne pas complètement …

    répondre

    mariev répond:

    mais ne lui montre pas le film, il pourrait te rétorquer que LUI AUSSI est un petit cosmos à lui tout seul et … que … hi! hi!

    répondre

  15. Posté le 11 mai 2009 à 11 h 45 min | Permalink

    Impressionnante video. C’est amusant parce que je me rappelle bien la photo de l’homme allongé dans le parc vu de différentes hauteurs, mais je ne sais plus si j’avais déjà vu la video… Peut être dans une revue genre science et vie.

    C’est vrai qu’à un certain moment, l’homme a perdu l’idée qu’il faisait partie de la nature en se prétendant supérieur (et relayé par les religions). Je pense qu’il y a une prise de conscience, depuis quelques temps, et qui commence à faire son chemin, même s’il reste tant à parcourir (en commençant par donner à manger à tout le monde).

    D’autre part, et ça me fascine également, dans le parcours de l’infiniment petit à l’infiniment grand, il y a également le changement d’échelle du temps. Les dimensions sont intrinsèquement liées.
    Et qui sait si nous n’arriverons pas un jour à voir la boucle ? 😉

    P.S. : C’est amusant, car je travaille justement sur une animation « fractale » (qui n’aurait rien eu à voir avec cette vidéo, mais il y a la même idée de boucle ou de motifs imbriqués style « boite de camembert dessinée sur la boite de camembert, dessinée… »)

    répondre

    mariev répond:

    ne m’embrouille pas avec la notion d’espace-temps, j’ai déjà tant (temps) de mal à envisager l’infini!! 😉

    donner à manger à tout le monde … c’est faisable, et sans OGM (contrairement à ce que prétend le dernier bouquin sorti sur le sujet), suffit juste d’être moins spoliateur, et peut-être aussi de manger moins de viande (je ne me souviens pas s’il s’agit de kcalories ou de protéines, mais le rapport est de 10 pour 1 en élevant des bêtes, alors qu’en se nourrissant de céréales dès le départ, on s’en sortirait aussi bien …)

    on va la voir, cette animation fractale?
    j’aime bien les fractales 😉

    répondre

  16. Posté le 11 mai 2009 à 12 h 24 min | Permalink

    héhéhé : http://powersof10.com 😉

    répondre

    mariev répond:

    j’avais cliqué sur le lien pour la musique

    et donc, en fait, c’est bien ce que j’avais lu, le film date de 1977 … mais j’ai eu des doutes quand j’ai pensé « Google Earth » … alors qu’en fait, ils se sont procuré des images de la NASA, notamment
    waow …

    répondre

  17. Posté le 11 mai 2009 à 17 h 37 min | Permalink

    Impressionnante démonstration de la relativité…. on peut méditer longtemps sur la question….. bizarrement chez moi , « toussa » débouche sur une boutade :

    « Je ne suis pas petit….je suis loin…c’est tout..!!! »

    répondre

    mariev répond:

    on peut méditer toute sa vie … et oublier de faire des boutades, à la longue!!
    donc … vive les boutades … une fois qu’on a relativisé

    répondre

  18. Posté le 11 mai 2009 à 19 h 40 min | Permalink

    A la fois petit rien d’un grand tout et grand tout fait de tous petits riens…
    Insignifiant à l’échelle du grand univers, je me sens pourtant fondamentale dans l’échelle de Pandora … décidément, tout est bien relatif

    répondre

    mariev répond:

    😀
    voilà, c’est ça aussi!! … difficile de ne pas se mettre soi dans le schéma

    répondre

  19. Posté le 11 mai 2009 à 20 h 59 min | Permalink

    Pour Oliv et toi : « Comment nourrir le monde en 2050″ est le thème de la prochaine réunion du Café-Débat de St Quentin en Yvelines, samedi prochain, proposé par Pierre Marsal, qui, bien qu’à la retraite, est membre de l’académie d’agriculture de France, et qui a écrit plein de bouquins sur le sujet
    Son texte d’introduction au débat est

    répondre

    mariev répond:

    j’avions vu mais j’avions pas encore lu … alors je vais le faire 😉
    et t’invites Pierre Rahbi quand, à ton café-philo???
    très belles discussions en perspective avec ce bonhomme, tu sais … 😉

    répondre

  20. Posté le 17 juin 2009 à 17 h 57 min | Permalink

    je prends le temps de voyager dans ton blog PP…merveille des merveilles …je tombe là …je lis ..et bien tu dis ce que je pense ..un peu de com passion pour l’humanité …tu dis celà si bien …je me « fais »souvent le début de la vidéo quand je me perd de vue  (..j’ai vu jusqu’à la fin ..dire et ne pas pouvoir !;) bref.. j’ai passé un moment de rêve et je continuerai ..et je me sens moins seule ..bon courage petite PP…je t’embrasse ce qui ne veux pas dire je te lèche le museau ..mais je te prends dans mes bras .(.com passion ..souffrir avec );-))) ma soeur …

    répondre

    mariev répond:

    c’est fou, hein, ce truc … du coup, je l’ai visionnée à nouveau : mêmes frissons, mêmes idées, mêmes émotions … je t’embrasse ainsi aussi 😉

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green