le signe du cormoran


Très tôt chaque matin elle fuit vers la belle eau,

Elle court à perdre haleine pour jouir du sable blanc,

Bondit dans le crachin fin, vif et gai des flots,

Boit le sel de sa peine et sort en défaillant.

Ce matin, elle a ouï le cri d’un cormoran.

Quand elle voit l’oiseau, il est déjà trop tard,

La fiente a chu sans bruit et gît bien mollement

Sur son nez qu’elle a gros; voyez le traquenard !

Pas le temps de dire « ouf », surgit un beau gaillard,

Le cheveu dru et gris, la jambe souple et forte.

« Est-ce donc de la schnouffe? » s’enquiert-il goguenard.

« Oh, c’est drôle, je ris … », elle voudrait être morte.

Un fou rire plus tard, sa main sur son poignet.

« Enchanté, moi c’est Paul! », « Et moi c’est Virginie ».

« Tiens, comme c’est bizarre … » « … ah bon, vous y croyez ? »

Et sa main sur l’épaule … elle est toute étourdie.

A l’aube chaque jour, ils vont vers l’océan,

L’oeil vif et plein d’amour nourrir l’oiseau farceur.

Ils rient de tout, de rien, même de leurs tourments,

Parce qu’ils savent bien à quoi tient leur bonheur.

Pour « Le Défi du Samedi« , consigne 44 :

Vous aimez les récits de rencontres : Rencontres amoureuses… amicales… professionnelles… déterminantes dans notre vie… culturelles… bref toutes sortes de rencontres. Donnez-nous en un.

Mais, mais, mais… un petit plus sera exigé.
Lancez deux dés et additionnez les points obtenus sur les deux faces supérieures.

Si vous trouvez 1, vous avez triché.

Ensuite vous devrez appliquer la contrainte qui suit le nombre que vous avez obtenu. Ne trichez pas, un expert en probabilité vérifiera les tirages.

2 N’utilisez aucun verbe du premier groupe.
3 Placez dans votre texte une citation de Benoît XVI.
4 Profitez de votre texte pour nous apprendre la date de naissance d’un animateur de télévision .
5 Écrivez votre texte en vers.
6 Glissez une promotion pour le fromage à pâte persillée frappé de taxes douanières exorbitantes par les uSA.
7 Coupez votre texte par deux pauses publicitaires, dont une pour du vin islandais.
8 Faites intervenir les réflexions de l’ange gardien d’un des personnages de votre récit.
9 Ne faites que des phrases de dix mots.
10 Écrivez en franglais.
11 Votre personnage devra répondre au téléphone pendant sa narration.
12 Commencez vos phrases par le mot qui termine la phrase précédente. La première commencera par le dernier mot.

Vous ne direz pas le nombre que vous avez obtenu, les autres joueurs devront deviner.

Vous aussi, vous pouvez jouer   😉

*

24 janvier 2009

3 commentaires

  1. Posté le 24 janvier 2009 à 11 h 37 min | Permalink

    J’aime beaucoup ton texte, bravo
    Et j’ai même trouvé le numéro 😉
    Oui, parfaitement, toute seul 😉
    Il y aura aussi une phot d’oiseau chez moi cet après midi, les grands esprits se rencontrent 😉

    répondre

    mariev répond:

    Merci … 😉

    Un seul numéro ?
    J’ai respecté plusieurs contraintes
    Ah ! Ah ! … ça se corse !

    répondre

  2. Posté le 24 janvier 2009 à 12 h 53 min | Permalink

    Je pense avoir trouvé le numéro 😉
    Dis-moi c’est du vécu cette histoire? 😛

    répondre

    mariev répond:

    – sauf que j’ai respecté plusieurs contraintes

    – p’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non

    😉

    PS : ça n’est pas interdit de dire les numéros que vous pensez avoir trouvés 😉

    répondre

  3. Posté le 24 janvier 2009 à 13 h 45 min | Permalink

    PLusieurs, damned 😉
    J’ai trouvé le numéro 5 et je suis sure que tu n’as suivi ni la 6 , ni la 7 (sure de sure ;-))

    répondre

    mariev répond:

    Les deux autres sont effectivement moins visibles
    Je n’ai pas utilisé de verbes du premier groupe
    Il y a dix mots par vers
    Et je me suis imposé, en sus, d’écrire en alexandrins
    Et je me suis bien amusée !

    répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse ne sera jamais divulguée. Les champs requis sont marqués *

*
*
Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green